75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Lumière et Ténèbres #4 [2004], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 29 décembre 2008 à 13h16

Quinlan Vos contre ses démons 2

Petit retour en arrière pour ce 4ème tome du cycle Clone Wars avec un récit s’étalant du 6ème au 16ème mois après la fin de l’Episode II. Et cet épisode à la particularité d’être entièrement l’œuvre de John Ostrander et Jan Duursema.
On retrouve donc logiquement le fameux Jedi anciennement amnésique avec ses dreadlocks créer en 2000 par le duo cité plus haut : Quinlan Vos ainsi que son ancienne Padawan Aayla Secura et son ancien maître Tholme. On voit aussi évoluer d’autres pointures des comics sur la période : La Femme Sombre ou Aurra Sing. Bref autant dire que les personnages des films sont peu présents si ce n’est de petites appariations de Yoda, Windu et de Dooku plus présent mais surtout pour faire avancer le personnage de Vos. L’histoire qui est double se constitue autour de ces Jedi avec d’un côté Quilan Vos infiltrant l’entourage de Dooku pour l’espionner et de l’autre Tholme et Aayla devant dénicher une base séparatiste cachée sur Devaron. Les deux histoires s’enchaînent bien sur trois chapitres (la partie sur Devaron formant le gros du premier chapitre) où le talent du duo phare des comics Star Wars opère encore.
Cet épisode est par ailleurs moins accessible que les précédents du fait d’abord qu’aucun grand personnage de la saga n’y prenne une grande part. D’autre part, le scénario fait pas mal de renvois aux passés des héros donc il faut une certaine connaissance des comics Star Wars pour comprendre pleinement tous les aboutissements de l’intrigue (mais si cette connaissance n’est pas énorme le scénario n’est pas hermétique non plus). C’est donc avec plaisir qu’on voit quelques flash-back de l’entraînement de Aayla par Quinlan ou des rappels du passé de l’intrigante Femme Sombre. Les deux histoires restent donc très intéressantes et on reste suspendu au suspense créé par Ostrander et sublimé par les dessins de Duursema. On a beau avoir l’habitude de leurs parts mais on reste néanmoins subjugués par les destins torturés des héros Jedi. La descente aux enfers de Vos est bien orchestrée allant de pair avec l’affirmation de Secura en tant que Jedi. Les dessins sont toujours aussi parfait avec de nombreuses planètes visitées : Devaron, Coruscant et bien sûr la planète-cimetière Sith Korriban qui est vraiment bien retranscrite. De nouveaux personnages réussissent aussi à exister entre la décidément très charmante Khaleen, le Jedi Kit Fisto ou le lieutenant de Dooku Skorr. Sans oublier la fin du tome promettant encore de belles choses.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Lumière et Ténèbres #4 [2004]

Bastien L.
85

La série s’écarte des grandes batailles pour se centrer plus sur les jeux d’espions de la Guerre des Clones avec des intrigues vraiment centrées sur les pensées des personnages. Encore un succès pour le duo Ostrander/Duursema mais on a l’habitude…

Acheter la Bande Dessinée Lumière et Ténèbres en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lumière et Ténèbres sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars