75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Walking Dead : Passé Décomposé #1 [2005], par Donuts

Avis critique rédigé par Donuts le jeudi 8 septembre 2005 à 11h56

Aussi bon qu'un film de Romero

Walking dead débute dans une ambiance oppressante qui rappelle la première scène de 28 jours plus tard : Rick, un flic blessé par balle lors d’une mission, sort du coma et se retrouve dans un hôpital vide. Alors qu’il cherche de l’aide, il pénètre dans une salle remplie de Zombies. Sans chercher à comprendre ce qu’il se passe, il quitte l’hôpital au plus vite, avec pour seul objectif : retourner chez lui pour retrouver sa femme et son fils. Mais à son arrivé il découvre sa maison vide. Il décide alors de partir vers Atlanta, là où tous les survivants se sont réfugiés, en espérant y retrouver sa famille…
Derrière cette magnifique couverture, se cache un petit bijou d’horreur. Le sentiment de cause désespérée qui ressort de la couverture se ressent durant les 134 pages qui composent ce premier tome. L’intrigue se met vite en place et ne cherche pas à faire dans l’originalité : Les morts reviennent à la vie, envahissent les villes et tuent les vivant. De leur coté, les vivants s’organisent en groupe et tente de survivre. Bref, un pitch des plus classiques, surtout pour les habitués des films de Zombies.
Alors pourquoi ce comics est il si prenant ?
Grâce aux personnages tout d’abords. Loin d’être de parfait héros, nous avons ici des « monsieur et madame tout-le-monde », à savoir : un mécano solitaire, un vieux, un flic, deux sœurs adolescentes, un couple et leur fille et notre personnage du début : Rick. Chaque personnage a une personnalité qui lui est propre et un coté humain des plus crédible. On est loin des clichés auxquels on a l’habitude.
Le tout est porté par un style graphique là aussi impeccable. Le choix du noir et blanc assombrie encore plus l’intrigue, la chair en putréfaction est « merveilleusement » dessinée et détaillé et certaines cases sont horriblement belles (comme par exemple quand Rick et un gosse vont pour la première fois au centre ville pour y trouver des armes, ils découvrent une place inondée de cadavre (recouvert de mouche et rongé par des vers blanc) au milieu de tout ça, un tank à l’abandon, des corbeaux sur les fils électriques, etc.… Tout ça sur une pleine page : la classe !).
Le gore n’est pas oublié pour autant, vous aurez votre lot de décapitation, de hache planter dans la tête ou de cervelles explosées sous le choc d’une balle.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Walking Dead : Passé Décomposé #1 [2005]

Donuts
90

Tout les bons ingrédients sont ici réunis : un univers désespéré, des personnages attachant qui s’organisent pour leur survie, une réalisation sombre, des zombies trash et du gore. Une agréable surprise donc pour ce premier tome, à tel point que tout amateur de Zombies devrait se jeter dessus. Si la suite est à la hauteur, cette série promet d’être tout simplement énorme !

Que faut-il en retenir ?

  • Les personnages
  • Le dessin sombre
  • Les zombies trash

Que faut-il oublier ?

  • Je cherche encore...

Acheter la Bande Dessinée Walking Dead en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Walking Dead sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Walking Dead