Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Théâtre des Ombres #1 [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mercredi 23 juin 2021 à 12h00

Entre Jules Verne et Rudyard Kipling

Le théâtre des ombres est le premier volet d’une trilogie uchronique et steampunk, esthétique et chiadée : Nautilus. Comme son titre l’indique, le capitaine Nemo sera de la partie mais pas que… Un très beau premier album disponible chez Glénat et accompagné d’un cahier graphique fourni.

1899. Depuis près d’un siècle, la Russie tsariste et l’Empire britannique se livrent une guerre secrète d’espionnage dont l’enjeu n’est autre que le contrôle du Raj, le territoire colonial anglais des Indes. Cette guerre est appelée par ses protagonistes, le Grand Jeu.

Au fil des siècles, la frontière entre Grande Russie et Empire britannique a considérablement diminué, les déserts et montagnes ne sont plus insurmontables et ils ne sont plus désormais qu’à quelques kilomètres l’un de l’autre. La moindre étincelle pourrait entraîner une guerre directe. Lorsqu’un navire est coulé dans le port de Bombay par un agent double, le conflit semble inévitable. Kim, injustement accusé du drame, sait que dans cette épave se trouvent des documents pouvant l’innocenter et arrêter l’escalade vers la guerre.

Mais comment récupérer un objet enfoui si profondément dans l’océan alors qu’il est poursuivi par Jaya et les troupes du Vice-roi des Indes ? Kim, ancien gamin des rues et agent secret va devoir partir à la recherche du seul homme capable de l’aider, une légende dont il n’est même pas sûr qu’elle existe : le capitaine Nemo. Son Nautilus, une superbe machine sous-marine, est capable d’aller si profond dans la mer et le temps presse.

Kim fuit les Indes et suit la piste de Nemo jusqu’à une terrible prison nichée dans les montagnes. Prison dans laquelle il va devoir se faire incarcérer s’il espère entrer en contact avec le capitaine.

Sublime hommage à Jules Verne mais également (et même surtout dans ce premier volet) à Rudyard Kipling, Nautilus met en scène Kim, le jeune personnage de l’auteur britannique devenu adulte. L’Inde coloniale étant aussi liée au capitaine Nemo, l’association des deux personnages iconiques devient plus que logique. Mathieu Mariolle aime le continent asiatique, et maitrise son sujet. Les dessins de Guénaël Grabowski sont superbes, ce premier album dessiné en solo est une vraie réussite et le gage qu’il est un dessinateur à suivre. Que dire des couleurs aussi qui créent une atmosphère steampunk élégante.

Kim ou plutôt Kimball O’Hara est un irlandais né en Inde, orphelin, élevé dans les rues comme un vaurien et qui trouvera divers mentors, un voleur, un lama et un colonel. Dans cet album, Kim est adulte et est devenu espion de la couronne britannique. Ce personnage d’action, rusé comme on l’attend d’un espion est charismatique et nous entraine d’une soirée luxueuse à bord d’un paquebot à la plus froide et lugubre des prisons. La narration nous plonge dans les écrits, les lettres qu’il laisse à l’attention de son fils pour justifier ses choix, ses actes et affirmer son innocence. Une relation père fils sous-jacente ; thème cher à Rudyard Kipling, qui donne de la profondeur au récit. Quant à Nemo, il est vieillissant, semble au bord de la folie, génie malmené et isolé dans un cachot glauque depuis si longtemps. La rencontre est palpitante et ce premier tome alléchant nous laisse face à la plus belle des machineries steampunk : le Nautilus. Kim, pour prouver ses allégations, devra désormais plonger vingt mille lieues sous les mers.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Théâtre des Ombres #1 [2021]

Auteur Nathalie Z.
89

Premier album d'une nouvelle trilogie sobrement intitulée Nautilus, le Théâtre des Ombres nous plonge dans une Inde colonisée au coeur d'un guerre d'espions entre l'Empire Britannique et l'Empire Russe. Nous y suivons Kim, le héros de Rudyard Kipling devenu adulte à la recherche du capitaine Nemo, héros légendaire de Jules Verne. Une intrigue dense et un dessin précis et riche. Un bel album accompagné d'un cahier graphique conséquent. 

On a aimé

  • L'ambiance digne d'un roman de Jules Verne
  • Kim, le héros de Kipling devenu adulte
  • Mélange d'espionnage et d'aventure réussi

On a moins bien aimé

  • L'entrée en matière est directe et si vous ne connaissez pas Kim, il faudra trouver vos marques.

Acheter la Bande Dessinée Nautilus : Le Théâtre des Ombres #1 [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nautilus : Le Théâtre des Ombres #1 [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter