75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Apocalypse
Apocalypse >

Critique du Film : Apocalypse

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 12 octobre 2004 à 0316

Même pas peur !


Resident Evil premier du nom n’avait rien d’un chef d’œuvre, mais il se laissait voir et demeurait plutôt divertissant. Paul W.S. Anderson, en écrivant le scénario, a dû se rendre compte à quel point son histoire était stupide, et du coup il a préféré laisser les commandes à un certain Alexander Witt. Resident Evil ne ressemble plus du tout au jeu console, ici pas de gore, pas de suspense, tout est prétexte a la fusillade (façon QuaKe-like) et aux effets aussi répétés que le bullet time sur fond de techno.
La mise en scène n’offre que très rarement de bonnes trouvailles visuelles, et se cantonne à un style très téléfilm de série B. Les rares moments où le metteur en scène arrive à calmer sa caméra sont loin de réussir à nous faire sursauter, tellement le tout est prévisible à la seconde près. Mais une ou deux idées, à force de se noyer dans les mauvaises idées, se verront plus visiblement, comme la mise en quarantaine des citoyens non encore touchés ou le final qui offre des perspectives intéressantes à ce que peut être le personnage de Milla Jovovich.
Pas mieux pour les acteurs : Milla Jovovich reprend son rôle d’Alice et au passage se transforme en Rambo girl qui ferait passer Stallone pour une lavette et dépasse les invraisemblances déjà bien caricaturales de Rambo III. Sienna Guillory prend le rôle de Jill Valentine (bien connu des fans du jeu) et, à part sa beauté plastique, il n’y a pas grand chose à signaler.
Rien de nouveau dans les maquillages des zombies, cela ressemble à du déjà vu, excepté le fameux Némésis qui frôle le grotesque et donne l’impression qu’à force de consommer dans les budgets pyrotechniques il n’en restait plus pour concevoir la créature.

La conclusion de

Resident Evil 2 est un mauvais film qui est si souvent incohérent par ses situations et caricaturale par ses personnages que l’on finit par en rire. Fans de gore, passez votre chemin, fans de suspense pareil. A voir si vous n’avez rien à faire et que votre cinéma ne passe plus que ça en salle ! Sinon, si vous êtes en manque de zombies, il vous reste toujours la solution de revoir Evil Dead ou le Zombie de Romero.

Acheter Apocalypse en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Apocalypse sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Resident Evil

En savoir plus sur l'oeuvre Resident Evil