75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Resident Evil 4 HD - XBLA
Resident Evil 4 > Resident Evil 4 HD - XBLA >

Critique du Jeu Vidéo : Resident Evil 4 HD - XBLA

Avis critique rédigé par Sylvain T. le lundi 10 octobre 2011 à 1349

Comme un bruit de tronçonneuse

Sortie au mois de mars 2005 sur GameCube, le mythique Resident Evil 4 revient sur le devant de la scène dans une version HD qui a tout d’un grand jeu, même après avoir pris quelques rides.

6 ans après avoir été proclamé meilleur jeu d’horreur/action par bon nombre de joueurs et de journalistes, le quatrième opus de la controversée série Resident Evil se paye le luxe d’un retour en haute définition sur Xbox 360 et PlayStation 3. Uniquement proposée en téléchargement, c’est avec un certain engouement que nous avons posé (de nouveau) nos doigts dessus. Il faut dire que Resident Evil 4 est véritablement un épisode à part dans la galaxie Resident Evil. C’est en effet avec cet opus que les développeurs de Capcom ont décidé de changer l’intégralité du gameplay. Laissant de côté la caméra fixe pour la mettre juste derrière l’épaule, offrant un système de visée novateur (pour l’époque) et une aventure bien plus portée sur l’action, tous les ingrédients étaient là pour offrir un jeu digne de ce nom à tous les fans du genre.

Et contrairement à son lointain cousin Resident Evil 5, cet épisode a toujours su remporter les suffrages. Tout ou presque fut une source d’inspiration pour les survival-horror qui suivirent par la suite. Mais avec quelques années dans les pattes, il est aujourd’hui difficile de composer avec une maniabilité plutôt rigide (qu’a gardée Resident Evil 5) et avec un système de visée ne permettant pas de marcher en même temps, tout comme un personnage plutôt lent qui n’arrange pas les choses. Si on pouvait pardonner ces quelques défauts à l’époque, on ne peut nier qu’aujourd’hui, tout cela à bien du mal à passer. Pourtant, malgré tout, difficile de ne pas trouver un certain plaisir à visiter les innombrables zones parsemant le scénario du jeu.

Scénario nous emmenant au passage en Espagne, où un certain Leon S. Kenedy est envoyé en mission pour retrouver la fille du Président capturé par une secte étrange vivant dans un village quelque peu insalubre. Il va au passage retrouver un personnage bien connu de la franchise (que l’on croyait morte), la talentueuse Ada. A celle-ci s’ajouteront quelques protagonistes stars dont l’increvable Wesker qui n’intervient pas physiquement dans l’aventure, mais qui a le mérite d’être présent dans nos esprits. L’histoire fait également la part belle aux révélations concernant les tenants et les aboutissants des différents virus véhiculés par Umbrella Corporation. Autrement dit, on en apprend bien plus en un épisode qu’en une trilogie tout entière. Évidemment, il faudra aussi faire avec les nombreux clichés qui parsèmeront l’aventure. Au hasard, la jeune fille du Président, véritable peste, est une gourde sans nom qui vous posera de nombreux problèmes. Car outre le fait de la protéger, il faudra également faire en sorte de a garder en vie malgré ses gaffes à répétitions.

Durant la vingtaine d’heures de jeu qui vous sera offerte pour un peu moins de 20€, vous verrez du pays et même avec les années, la claque graphique reste toujours bien présente. On est certes loin des avancées techniques de Resident Evil 5, mais la prouesse graphique qu’était le 4 avant lui n’a pratiquement pas pris une ride. Les détails sont là, la variété des zones est à tomber d’extases, ça ne rame jamais, le tout est extrêmement bien optimisé, faisant la part belle à un bestiaire d’exception. Afin d’être complet, on s’arrêtera une seconde sur l’excellente bande-son et de son doublage américain qui mérite les honneurs. Car sans ces deux éléments, on aurait difficilement pu apprécier cette aventure hors norme à réserver aux avertis cependant. Notons enfin que tous les à-côtés du remake HD sont disponibles, et ce ne sont pas les amateurs de succès/trophées qui iront se plaindre.

La conclusion de

Resident Evil 4 HD est presque au niveau de son illustre ancêtre. Doté d’une réalisation de haut vol qui a bien du mal à vieillir après 6 ans d’absence, ce quatrième épisode est une belle réussite sur quasiment tous les plans. Chapeau l’artiste.

Que faut-il en retenir ?

  • Graphiquement impéccable
    Level-design varié
    Quelques surprises
    La présence d'Ada jouable

Que faut-il oublier ?

  • Gameplay rigide
    Scénario trop cliché

Acheter Resident Evil 4 HD - XBLA en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Resident Evil 4 HD - XBLA sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Resident Evil

En savoir plus sur l'oeuvre Resident Evil