75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Resident Evil 5 : Perdu dans les cauchemars - PS3
Resident Evil 5 > Resident Evil 5 : Perdu dans les cauchemars - PS3 >

Critique du Jeu Vidéo : Resident Evil 5 : Perdu dans les cauchemars - PS3

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 26 octobre 2017 à 0900

Resident Evil 5.1

Testé sur PS3

La génération PS3/360 a démocratisé le principe des DLC sur nos consoles de salons et ce n'est avec aucune surprise qu'on a vu l'éditeur Capcom s'engouffrer dans la brèche. La firme nippone en a produit deux importants pour Resident Evil 5 dont le premier fait vibrer la fibre nostalgique des joueurs.

Souvenez-vous du scénario de Resident Evil 5, on y apprenait que Jill Valentine et Chris Redfield avaient retrouvé la trace d'un des fondateurs d'Umbrella dans son manoir en Europe. Mais le propriétaire, Spencer, était déjà assassiné par le grand vilain de la saga Albert Wesker. Jill et Chris étaient surtout venus lui régler son compte mais se font savamment démonter avant que Jill se sacrifie en passant avec Wesker par la fenêtre surplombant une falaise. Fin du flashback dans le jeu principal. Le DLC vous propose de jouer cette infiltration de notre duo de choc jusqu'au combat final décris plus haut. Qu'a-t-il bien pu se passer d'intéressant durant cette intervention au manoir européen de Spencer ? Et bien pas grand chose à vrai dire puisque le scénario est inexistant dans ce DLC avec seulement quelques journaux à lire pour nous en apprendre un peu sur la survie et la mégalomanie de Spencer. Ce qui est le plus intéressant dans cette mission c'est le fait que ce manoir ressemble à s'y méprendre à celui de Raccoon City exploré de fond en comble par nos deux héros dans Resident Evil (l'original, la version director's cut et le remake sur GameCube).

Le hall avec ses escaliers, la salle à manger à étage, un papier peint vert criard ou un couloir aux fenêtres inquiétantes... Sans oublier quelques objets qui replongent les fans de la série des années en arrière : une horloge, un piano et une multitude de tableaux... Si le manoir n'est pas la réplique exacte de celui de Raccoon City, il partage tellement de similitudes, de clins d'œil finalement, qu'on est surtout perdu dans les souvenirs au début. Et avec un grand plaisir puisque le manoir est magnifique bénéficiant de l'excellent moteur de jeu de Resident Evil 5. Le traverser est un vrai plaisir même si le nombre de pièces à visiter est assez réduit. On apprécie aussi que le manoir soit aussi différent que celui du premier jeu de cette saga puisque la deuxième partie du DLC se déroule dans des prisons et sous-sols inquiétants où vivent de sauvages créatures. Des créatures qui se font malheureusement rares puisque Capcom a voulu insister sur une ambiance pesante pour rendre plus dramatique l’apparition de véritables sacs à HP monstrueux faisant penser à la Lisa Trevor de Resident Evil Rebirth.

Le DLC met de côté l'action à outrance pour tenter de retrouver l'ambiance des anciens Resident Evil avec quelques objets à trouver et un ou deux aller-retour à effectuer. On regrette néanmoins que les couloirs soient si vides et que les énigmes n'en soient pas vraiment tellement les actions à effectuer pour progresser sont simplistes. Les ennemis ont néanmoins le mérite d'être rudes à vaincre, si tenaces qu'on doit parfois utiliser la fuite ou la ruse. On peut souligner le fait que Capcom ait voulu retourner un peu sur les terres du survival-horror. Malheureusement, l'ensemble manque d'optimisation car on s'ennuie parfois dans ce manoir alors que l'aventure se boucle en une heure et qu'on apprend finalement pas grand-chose. De même, l'enchaînement des pièces hache un peu le rythme pour ceux voulant faire l'aventure en coopération car les portes se referment systématiquement derrière nous et qu'il est quasiment impossible de passer à deux par une porte. Sinon la jouabilité et les principes d'inventaire et de coopération sont les mêmes que le jeu principal, avec ses qualités et surtout ses défauts.

La conclusion de

Perdu dans les Cauchemars est un DLC qui manque d'ambition de la part de Capcom, même pour 5 euros. Une aventure qui n'a de passionnant que la fibre nostalgique qu'elle évoque et la tentative d'un retour au survival-horror classique de la licence. Mais on aurait aimé en apprendre plus pendant cette aventure et surtout pouvoir croiser plusieurs créatures dont les zombies qui auraient donné une toute autre saveur à ce manoir.

Acheter Resident Evil 5 : Perdu dans les cauchemars - PS3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Resident Evil 5 : Perdu dans les cauchemars - PS3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Resident Evil

En savoir plus sur l'oeuvre Resident Evil