75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

OctoGônes 2018 - le week-end du jeu et de l'imaginaire !

OctoGônes 2018 - le week-end du jeu et de l'imaginaire ! : Notre compte-rendu de l'évènement...

Notre compte-rendu de l'évènement...

OctoGônes a fermé ses portes ce dimanche 7 octobre après 3 jours non-stop de convention. 6.000 visiteurs ont fait le déplacement pour visiter l'évènement !

De nombreux acteurs de l’imaginaire se sont retrouvés dans la salle Double Mixte sur le campus universitaire Lyonnais. Il y en avait pour tous les goûts et tous les âges. Un véritable temple éphémère du jeu et de l’imaginaire s’est érigé pour ces trois jours. Le double tétraèdre, avec ses deux fois quatre faces, présente les huit pôles de la convention : Plateau, Figurines, Imaginaire, Rôle, Cartes, Grandeur Nature, Vidéos et Famille.


Didier Guiserix et trois anciennes versions de Méga accompagnées de sa dernière édition le Ve Paradigme

À OctoGônes, les professionnels vendent jeux et livres, et assurent également des démonstrations, des dédicaces et autres initiations (pour le grand public et les passionnés). Les stands et les tables de jeux sont intégralement rremplis tous les après-midis. Il y a du monde, et même parfois beaucoup de monde. Un esprit bon enfant y règne : le public a des étoiles dans les yeux et affiche des sourires (dé)montrant l’amour pour l'imaginaire et pour le jeu.

Les visiteurs, qu’il s’agisse de familles entières ou de joueurs hardgamers solitaires, viennent des quatre coins de la France (voire de plus loin, on y a croisé des joueurs suisses et italiens). On tient là le point fort de la convention : on y joue ! 


Des tables et des tables de joueuses et de joueurs

Des prix OctoGônes, reconnus nationalement, sont décernés par catégories (prix du public, familles, gros jeux, experts, prototypes, …). Il y a aussi un prix pour le concours de peinture de figurine ! De même des conférences de haute volée, sur diverses thématiques de l'imaginaire et du jeu, sont assurées par des professionnels et/ou des passionnés maîtrisant leur sujet. Tout le programme complet est ici.

Les prémices des jeux de demain sont perceptibles sur les stands de jeunes maisons d'éditions. Certains marient le jeu avec de l'Intelligence Artificielle, avec par exemple un mode « aide au maître du jeu » ou un mode IA autonome permettant à la machine de se substituer au MJ. L'un de ces jeux est actuellement en phase de tests avec un sortie prévue pour fin 2019.


Ana et Laura, des bénévoles, avec Henri Bendelac de la FAJIRA

L'organisation de l'évènement fut efficace, mais si on a tout de même quelques petits regrets… Le principal est un manque de clarté des annonces des conférences et de leur affichage. Autre point perfectible, l’acoustique assez mauvaise de la salle (extrêmement bruyante) qui, sans être insurmontable, est par moment désagréable. Ce dernier point sera fortement amélioré l’an prochain avec, semble-t-il, un changement de lieu et donc de salle ! Évidemment, cela ne retire rien à l’investissement énorme que l’on devine de la part des organisateurs et des bénévoles qui contribuent à la réussite de la convention.

La page Facebook spécifique à l’entraide pour du covoiturage ou de l’hébergement ainsi qu’un accueil spécifique pour les déficients visuels montrent l’engagement de l’équipe d’Octogônes pour un accès au plus grand nombre à sa manifestation.


Quelques exposants (liste complète ici) :
Alexis Flamand au stand Léha éditionsNadia Coste avec la librairie OmerveillesEmmanuel Gharbi de John DoeJérôme du GROG et Erwan de Kosmic DungeonFlorent Haro du Scriptarium et Rolland Barthélémy

La notoriété de cette convention est confirmée par la présence de quelques grandes personnalités ludiques, très connues dans le milieu du jeu de rôle et qui œuvrent tous les jours à démocratiser le jeu. Il s’agit de Farid Ben Salem, Didier Guiserix ou encore Rolland Barthélémy. D’importants auteurs de romans et de BD, dont certains bi-classé auteurs de jeu de rôle, ont également fait le déplacement comme Philippe Tessier, Alexis FlamandNadia Coste ou encore Nicolas Fructus. Toutes ces « stars » ont été très accessibles au commun, nous autres pauvres mortels, et disponibles pour discuter et échanger avec enthousiasme.


Des personnalités du monde du jeu et de l'édition: Didier Guiserix, Farid Ben Salem et Jean-Philippe Mocci

Sous la direction de Henri Bendelac et toute l’équipe de la FAJIRA (la Fédération des Acteurs du Jeux et de l’Imaginaire en Rhône-Alpes), cet Octogônes 2018 fut donc une réussite. Cela présente sous les meilleures augures la future convention 2019, que l’on souhaite inoubliable pour fêter dignement sa dixième édition ! Le rendez-vous est pris !

Auteur : NURTHOR
Publié le mercredi 10 octobre 2018 à 14h00

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »