75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Aliens, le retour >

Critique du Film : Aliens, le retour

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 23 octobre 2005 à 06:50

Le retour

Le 2ème volet. Après Ridley Scott, je demande James Cameron. Cameron qui, après le succès de Terminator devient une référence en terme de réalisateur de film SF. Mais Terminator est un film fondé sur les muscles de Schwartzenager en premier lieu. Donc avant tout un film d'action. Ainsi nait Aliens avec une nouvelle façon de voir le mythe Alien. Il introduit plus de rythme et Sigourney Weaver devient une femme de poigne avec son gros fusil mitrailleur, elle a même moins peur des nombreuses créatures qui grouillent dans cette station que lors de sa première confrontation avec son équipe de mineurs.
A surenchère humaine surenchère alien. Le paramètre gros guerriers va changer la donne. Ici, les humains deviennent conscients du danger alien et c'est pourquoi ils envoient parmi les élites des marines pour nettoyer cette base infestée de vermine. Comme souvent, l'armée, de manière stéréotypée, sous-estime le potentiel des bestioles et se prend une raclée. Weaver, cette femme, l'héroine, va apparaitre comme étant le salut de tous, enfin ce qu'il en reste. Donc à gros flingueurs grosses bestioles et demi, car il y a une reine. Le clou du film.
Je n'essaie pas de noircir le tableau mais je trouve qu'on a perdu l'essence du premier, à savoir l'attente, le suspense, le "non montré". Le réalisateur ne laisse pas assez d'imagination au spectateur. Il y a toutefois de nombreuses qualités dont la performance de Sigourney Weaver. C'est une présence inhérente à la saga. C'est elle qui tient le film de bout en bout, à mon avis. Sans elle, le film aurait été très moyen. Enfin, la BO du film est composée par le grand James Horner, qui apporte un grand plus au film.

80

Ce volet des Aliens est celui que j'aime le moins, malgré une Weaver survoltée, des aliens plus dangereux que jamais, mais trop nombreux, trop présents.
C'est pourquoi Alien 3 a été une merveille pour moi après cette parenthèse action.

Critique de publiée le 23 octobre 2005.

Acheter Aliens, le retour en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aliens, le retour sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Alien