75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Dernier Jedi [2014], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 22 avril 2019 à 09h00

Au singulier

« - Le cargo Far Ranger demande l'autorisation de décoller.
    Tope-là imitait à la perfection la voie bourrue de Tuden Sal. Personne – pas même un  appareil de reconnaissance vocale – n'aurait deviné que le commerçant sakiyan était caché près de Westport, où il complotait contre l'Empire. Personne, bien sûr, à part l'équipage du Far Ranger et son unique passager. »

Michael Reaves n'en avait décidément pas terminé avec ses personnages après la trilogies Les Nuits de Coruscant. Il revient cette fois-ci avec l'auteur américaine Maya Kaathryn Bohnhoff pour nous conter la suites des aventures de Jax Pavan se croyant être Le Dernier Jedi.

Cette nouvelle aventure est ainsi la suite directe des Nuits de Coruscant mettant ainsi en scène le Jedi Jax Pavan et son groupe de résistants face à l'Empire un an après la création de ce dernier. Le Jedi humain Jax Pavan, la Paladin Gris twi'lek Laranth, le journaliste sullustéen Den Dhur et le droïde Tope-là sont des membres du réseau de résistance et d'évasion basé à Coruscant appelé le Whiplash et sont sortis miraculeusement indemnes d'un affrontement avec Dark Vador et ses Inquisiteurs Sith quelques temps auparavant. Un affrontement qui a fait sauter la couverture d'un bon nombre d'entre eux dont le leader du Whiplash, le Céréen Thi Xon Yimmon, qu'il va falloir exfiltrer le plus rapidement possible. Cette évasion tourne rapidement à la catastrophe en plein milieu de l'espace quand le vaisseau de nos héros est arraisonné par Dark Vador qui capture Yimmon et tue un des membres de l'équipe de Pavan laissant le reste pour mort... Pavan va dorénavant tout faire pour récupérer Yimmon quitte à puiser du côté obscur de la Force pour avoir la puissance nécessaire pour affronter Vador. Tandis que sur Coruscant, le nouveau leader du Whiplash, Tuden Sal, fomente un assassinat sur l'Empereur...

Alors que Les Nuits de Coruscant trouvaient une véritable conclusion avec le passable troisième épisode, Les Modèles de Force, Michael Reaves poursuit les aventures de ses personnages dont certains, comme Tope-là sont le fruit de son imagination depuis plus de 10 ans et la sortie de Dark Maul : L'Ombre du Chasseur. Reaves a toujours eu le mérite de travailler sur des récits annexes de l'Univers Étendu ne prenant quasiment jamais comme héros un des personnages des films. Il s'est ainsi créé une galaxie de personnages qu'on retrouve avec plaisir dans ce nouveau roman. On apprécie de retrouver ce groupe de personnages qui fonctionne toujours bien ensemble tant ils sont complémentaires dans leurs psychologie et leur fonction dans l'équipe. Jax Pavan se révèle encore plus comme personnage tragique et attachant. Néanmoins, Michael Reaves livre cette fois un roman plus classique assez éloigné de ce qui faisait son charme : une intrigue parallèle aux histoires des films qui mettaient en scène des personnages qu'on avait peu l'habitude de voir dans Star Wars et qui évoluaient dans les bas-fonds de la galaxie. La quête de Jax et les siens devient celle plus classique du valeureux Jedi, tiraillé entre le côté lumineux et le côté obscur, entouré de courageux résistants/rebelles face au puissant et maléfique Empire personnifié par Dark Vador...

Autre déception, il semblerait que la relation entre Michael Reaves et Maya Kaathryn Bohnhoff est aseptisé le style souvent comique du premier. Ces romans avaient souvent un ton ironique et pouvaient tomber dans la franche comédie ce qui n'est plus le cas ici malgré quelques tentatives plutôt inefficaces... La longueur du roman n'aide pas non plus tant les 530 pages auraient du être réduites à 300 afin d'éviter des moments de lassitude et des allers-retours assez inutiles. La quête de Pavan le fait voyager et on retrouve des organisations et des personnages bien connus des fans. Cela fait toujours plaisir mais tout n'est pas vraiment utile à l'intrigue. On peut aussi regretter le manque d'action et la fin finalement un peu trop précipité. Le traitement par les auteurs de la Force et des pouvoirs qui en découlent pourront aussi en faire tiquer plus d'un fan... Du reste, le roman a quand même des qualités comme sa fluidité qui fait qu'on a toujours plaisir à avaler les pages. Mêmes s'ils ne sont pas tous utiles, les personnages sont intéressants et le voyage des héros permet de visiter plusieurs planètes. Le roman réserve aussi quelques beaux moments de bravoure dont un début et une fin assez intenses. De plus, les années suivant directement la chute de l'Ancienne République sont toujours aussi intéressantes à découvrir.

La conclusion de à propos du Roman : Le Dernier Jedi [2014]

Bastien L.
62

Malgré d'indéniables qualités, on reste quand même sur notre faim après avoir terminé Le Dernier Jedi. On prend plaisir à retrouver un groupe de personnages qu'on connaît bien même si leurs nouvelles aventures traînent en longueur et sont plus classiques... Même idée pour le style des auteurs qui est plus conventionnel pour du Star Wars offrant un roman efficace mais dispensable.

On a aimé

  • Une forme de conclusion pour Jax Pavan et les siens
  • Toujours plaisant à lire
  • La période des débuts de l'Empire

On a moins bien aimé

  • Histoire trop classique
  • Trop long pour ce qui est raconté
  • Un Michael Reaves asceptisé

Acheter le Roman Star Wars : Le Dernier Jedi [2014] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Le Dernier Jedi [2014] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars