75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre : Dimension Uchronie #1 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le samedi 26 janvier 2019 à 09h00

Et si

Et si ? Et si la Révolution française l’avait emportée ? Et si les Spartiates avaient développé un empire ? Et si les Américains nous avaient découvert en premier ? Les questions que posent les uchronies sont légions et les réponses souvent surprenantes, toujours intéressantes. Les amateurs d’histoire et les aficionados des littératures de l’imaginaire le savent et trouveront leur bonheur dans la nouvelle collection qui est arrivée aux éditions de la Rivière Blanche.

L’uchronie est un genre protéiforme qui se déguste en bande dessinée, en roman, en films, en série tv, en jeu vidéo ou en en jeu de rôle et de plateau. C’est un genre qui se renouvelle, un exercice intellectuel dans lequel on peut tester toute sorte d’hypothèses de la victoire des nazis à Jésus était une femme en passant par la Chine conquiert le monde.

Dimension uchronie est une anthologie de nouvelles présentées par Bertrand Campeis qui comme moi et tant d’autres s’est un jour posé la question : et si on pouvait changer l’histoire ? Elle devrait comprendre trois tomes et nous vous présentons aujourd’hui notre avis sur le premier.

Avec 15 nouvelles d’auteurs et d’autrices tous différents, ce recueil offre 15 possibles, 15 bouleversements historiques changeant la face du monde. Dans des genres variés et avec une réelle exigence de qualité littéraire, ces textes sont l’occasion pour certains écrivains de s’essayer à un genre nouveau ou d’expérimenter un univers de fiction. Ces auteurs ont pu jouer avec différentes époques, avec des civilisations disparues, des rencontres improbables en deux mots : ils ont écrit de la science -fiction.

Sans tout vous dévoiler, voici ce qui vous attend :

Nouvelle Sparte

Ecrite par Emilie Chevallier Moreux, cette nouvelle vous mènera très loin, dans un futur où les Spartiates ont conquis l’espace. Farfelue, non projection d’une civilisation particulière dans un avenir où elle est à son apogée. Politique et pouvoir, problèmes de succession et d’éloquence, les valeurs spartiates ont survécu aux siècles passés.

Pour l’honneur de Rome

Jean-Claude Renault se penche sur un des plus grands empires que le monde est connu, Rome. Et si les Celtes avaient empêché son avènement… Victoire de Brennos, création d’une confédération delphique… L’historienne antique que je suis en reste coi!

Nova Lua

Clémence Godefroy est une autrice de fantasy et sa nouvelle est une de mes préférées du recueil. Dans ce texte, la Chine ne s’est pas contenté de s’affirmer en Asie. Et l’ambiance qui en découle m’inspire pour du jeu de rôle. 

Gengis

Floris Vignon, conteuse d’histoires optimiste a choisi également de réfléchir aux relations entre européens et asiatiques. L’héroïne de cette nouvelle se pose d’ailleurs beaucoup de questions sur le personnage de Gengis Khan sur un fond d’enquête policière.

Le Non de la Rose

Sébastien Capelle nous offre un joli jeu de mots sur ce titre. Dans cette histoire alternative, la guerre de cent ans prend fin quelques années plus tôt que dans la nôtre. Ainsi, les Anglais prennent le pouvoir dans le royaume de France. Une trentaine d’année plus tard, la Cour est à Paris laissant Londres devenir une capitale provinciale. Commencent alors manipulations et manigances pour la succession. Cette nouvelle est un petit bijou et inclut des extraits de pièces de théâtre d’un certain Guillaume Chaquespire

La Marche d’Almería

Fabien Clavel est un écrivain reconnu (je vous conseille son roman Feuillets de cuivre si vous aimez le steampunk). Il nous propose ici un récit de temps de guerre, de temps d’épidémie dans lequel les personnages européens et ottomans vont devoir s’unir face à un nouvel arrivant qui a traversé l’océan.

L’Expédition perdue

Thomas Millet dépeint ici des hommes errants sur l’immensité bleue, dans un navire sans capitaine. Nous sommes au XVIème siècle et officiellement, l’expédition de Magellan est déclarée perdue… mais ce n’est que le prologue de cette nouvelle dense de près de 40 pages.

Le Festival des Dragons de Tenochtitlan

Tesha Garisaki écrit ici une nouvelle qui se déroule dans l’univers de Chroniques de Mannaz, un monde fantastique qu’elle a créé dans lequel des failles thaumaturgiques se sont ouvertees au XVème siècle. Dans son œuvre, mages et créatures magiques existent. On est dans la fantasy autant que dans l’uchronie. Comme le titre de la nouvelle le laisse supposer, ce récit est loin de Mannaz, il se déroule à Tenochtitlan pour le festival des dragons. Dépêchez-vous Aztec Airlines est submergée de demandes, il n’y aura pas de billets pour tout le monde. Une aventure exotique avec des mages draconiques !

Code Noir

Pierre Léauté présente ici une uchronologie très complète avant même de démarrer sa nouvelle et pose une question : et si l’esclavage n’avait jamais été aboli en France ? En 1799, Napoléon tombe malade mais survit à la peste. Affaibli tout comme le pays, il ne peut faire face à la coalition de monarchies étrangères qui menace la nation avec son armée seule. Il fait un choix terrible et autorise l’esclavage sur le sol français violant ainsi l’édit de Louis X le Hutin qui en avait strictement interdit la pratique dans le royaume. Les années passent, Napoléon remporte la campagne de Russie. En 1919, l’Empire français devient une République qui intègre le Code noir au Code civil. Les événements s’enchainent : en 1944, Paris n’est pas libéré, en 1945, la France connait l’occupation américaine. « La belle entente » est menacée par les propos de De Gaulle sur Roosevelt puis le général meurt dans un accident de façon opportune. Dans les années 60, Mesrine partage une cellule avec Martin Luther King. La lutte pour les droits civils commence dans les deux pays. La nouvelle peut démarrer et notamment par une interview de Mesrine par Paris Match… Surprenante et réfléchie, cette histoire ne laisse pas indifférent. On y retrouve les personnages célèbres d’une époque dans un contexte différent.

La cantatrice

Marie Czarnecki écrit une histoire policière, l’arrivée d’un inspecteur sur les lieux d’un crime. Nous sommes au début d’un XXème siècle touché par une épidémie et l’on vit désormais avec les vampires. Notre victime en est une. En effet, quelle place dans ce monde pour ces créatures ?

Un dernier thé en Antarctique

Emmanuel Chastellière est le cofondateur et le rédacteur en chef du site elbakin.net que vous devez connaitre si vous êtes amateur de fantasy. Sa nouvelle est un hommage à Herbert George Wells et à l’atmosphère du film The Thing. Nous sommes en 1912, Sir Ernest est gouverneur de la Terra Nova, terre la plus australe dominée par la couronne d’Angleterre. Son but, la conquête du dernier continent vierge, l’Antarctique. Une terre aux mille dangers.

Léopard cha-cha

Après un premier roman Techno Faerie paru chez les Moutons électriques, Sara Doke a plusieurs ouvrages prévus pour 2019. C’est donc une autrice à suivre. Nous découvrons ici son style dans une histoire courte, une lettre. On y évoque l’exposition universelle de Bruxelles et l’avenir du Congo. 

Projections

Louis Gastebois commence son histoire par une citation de George Lucas. Jeudi 6 juillet 1972, projection du dernier film de Stanley Kubrick, Napoléon avec Jack Nicholson dans le rôle titre. David attend ce film depuis cinq ans. Mais que se passe-t-il quand un homme, un génie du cinéma que l’on admire vous déçoit ? Alors ce Napoléon, Waterloo ou Austerlitz ?

Celle qui glisse sur les ondes

Zoé Dangles propose ici une nouvelle qui trouve écho dans l’actualité même si elle semble se situer dans un futur proche. Le pays asiatique où se déroule l’action de la nouvelle décide d’évacuer les éléments indésirables vers des voisins plus souples sur les droits humains. Nous découvrons alors le désarroi de Sam. Ces expulsions touchent la femme de Sam qui avait pourtant ses papiers en règle. Mais Sam est désespérée, elle ne peut s’imaginer rester seule avec sa fille, elle doit retrouver Thanda.

Alerte rouge

Cette nouvelle est la seule issue d’un auteur non francophone. Jerry Oltion est un auteur américain qui a notamment contribué aux romans inspirés de la série Star Trek. Une interview de l’écrivain est proposée à la suite de cette nouvelle qui a été traduite par Hermine Hémon et Erwan Devos. Sans en dévoiler le contenu sachez qu’un certain Sitting bull y survole New York.

Alors plutôt que de penser et si ? Après la lecture de cette anthologie, je dis pourquoi pas ?! Tentez l’expérience pour découvrir un genre littéraire passionnant dans lequel tout est possible !

 

La conclusion de à propos du Livre : Dimension Uchronie #1 [2018]

Nathalie Z.
83

Dimension Uchronie est le premier recueil d'une série de trois, de nouvelles comme son nom l'indique uchroniques. Dirigée par Bertrand Campéis, cette nouvelle collection a fait appel à des auteurs et autrices d'horizon très divers, parmi eux notamment Fabien Clavel et Pierre Leauté ou encore Sara Doke, rien que ça. En jouant avec l'histoire, ces quinze récits imaginent des passés et futurs possibles. Plongez dans diverses époques et découvrez ce qu'elle aurait pu être. Bon voyage dans l'espace temps !

On a aimé

  • La variété des styles 
  • Des choix originaux de points de divergence uchronique
  • Des inspirations pour le jeu de rôle

On a moins bien aimé

  • Des textes plus ou moins exigeants
  • Pas avant 14 ans

Acheter le Livre Dimension Uchronie #1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dimension Uchronie #1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+