75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Général Grievous #4 [2005], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 21 janvier 2010 à 15h26

Jedi Vs Boite de conserve

Après Dark Maul et Dark Vador, la série Le Côté Obscur se concentre sur une autre marionnette du futur Empereur Palpatine, le moins connu Général Grievous.

L’histoire se situe donc peu de temps après que le général - plus machine que personne - fasse parler de lui en collectionnant les sabres lasers des Jedi qu’il tue par dizaines. À partir de ce constat, l’histoire se divise en trois parties : la première suit le chemin du Padawan Kybo qui après avoir vu périr son maître sous le sabre de Grievous décide de former une petite expédition vengeresse contre le commandant séparatiste. La mission devient forcément clandestine quand le conseil Jedi exclut cette idée d’assassinat prémédité allant contre la doctrine de l’ordre. C’est donc accompagné par deux autres Jedi renégats dont le sombre maître Tone qu’il part en chasse. De son côté, le général Grievous prend position sur la planète Gentes avec des prisonniers Padawan à l’égard desquels il nourrit de sombres desseins, on en apprend donc un peu sur ce personnage important de La Revanche des Sith. Enfin, on accompagne aussi Allara et les autres Padawan prisonniers du général dont l’ambition première est de s’échapper pour survivre.

Le scénario est signé par Chuck Dixon qui n’est pas un premier venu puisqu’il n’a pas mal roulé sa bosse dans les années 1990 notamment concernant le personnage de Batman. L’histoire se caractérise donc par des genres de petites scènes aux cassures nettes quand on passe d’un groupe à un autre. L’ensemble tient assez bien la route entre la volonté de vraiment montrer Grievous comme la bête sans pitié qu’il est et le dilemme intérieur des Jedi partis en chasse. De même que l’idée assez casse-gueule des enfants se révèle finalement une assez bonne trouvaille et on prend plaisir à les suivre de leur tentative de survie. Malgré tout, les cassures si nettes dans le scénario font que le rythme est assez haché sans oublie une fin manquant cruellement d’explications…

Concernant le dessin, il est l’œuvre de Rick Leonardi donc ce n’est pas la première collaboration à l’univers Star Wars car on a déjà pu voir son dessin dans la saga Outlander diffusée dans Star Wars BD Magazine. Les caractéristiques de ce dernier sont un style s’approchant parfois du brouillon comme en atteste nombre de ses arrières-plans faisant très ébauches même si le rendu est beaucoup plus net pendant les scènes clés. Ce style a le mérite de donner un vrai vécu aux personnages et aux décors même si on peut lui reprocher une certaine facilité. Néanmoins, l’ensemble reste tout à fait correct notamment pendant les scènes d’action dont la brutalité est bien retranscrite. On peut aussi apprécier la coloration plutôt sobre de l’ensemble des planches.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Général Grievous #4 [2005]

Bastien L.
70

Cet album est donc une aventure assez sympathique, mais manquant peut-être de finition. L’histoire aurait mérité plus de liant et une meilleure fin quant au dessin on peut lui reprocher un trait trop évasif alors que dans d’autres moments il se fait beaucoup plus réaliste.

Acheter la Bande Dessinée Général Grievous en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Général Grievous sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars