75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Wolverine
Wolverine >

Critique du Film : Wolverine

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 27 avril 2009 à 0800

Le retour du griffu

Le « Spin-off » de personnages Marvel au cinéma n'est pas un phénomène nouveau puisque la Fox s'y était déjà essayé sur « Elektra ». Si en comics cela a parfois donné de bonnes choses, autant dire que, jusqu'ici, sur grand écran, les résultats vont de médiocre (Catwoman), à moyen (Elektra). La question était de savoir si la sortie de Wolverine pouvait changer la donne.

Nous savons tous, depuis X-Men 2 (de Bryan Singer), qu'une des raisons pour laquelle Wolverine à perdue la mémoire était dû à sa rencontre avec un certain William Stryker, et, justement « X-Men origins : Wolverine » explore plus en détail cette rencontre et sur le comment Wolverine a fini par avoir son fameux squelette en adamantium. De plus, le spectateur pourra aussi découvrir pourquoi Dents-de-Sabre et Wolverine semblent si proches et si antagoniques.

Si « X-Men origins : Wolverine » se veut dans la continuité du deuxième film, c'est à dire axé sur les mutants créés par Stan Lee, il n'échappe pas à quelques incohérences par rapport au premier, ou du moins peut aussi mettre en avant quelques idées que Bryan Singer avait omis de suggérer. En effet, il est très étonnant que Dents-de-Sabre (interprété à l'époque par Tyler Mane) ne semble pas connaître du tout le personnage de Wolverine, alors que nous découvrons dans « X-Men origins : Wolverine » que leur relation est basée sur un long passé en commun (et bien plus encore). Pour le reste, le scénario de David Benioff et Skip Woods est plutôt habile, bien que prenant de très larges libertés sur les bandes dessinées. Ainsi, ceux espérant retrouver un film fidèle à « Wolverine : Les Origines », ou encore à « Wolverine : Arme X » risquent de tomber de haut, bien que des idées subsistent. Il faut vraiment voir le film comme ce qu'avait fait auparavant Bryan Singer et Tom DeSanto, c'est à dire comme une sorte de version « Ultimate » dans lequel les scénaristes, bien que respectant les personnages et l'univers, proposent une histoire et des origines sous forme d'alternatives à ce que l'on peut connaître d'eux. Cela pourrait être gênant si l'histoire du personnage était gravée dans le marbre, mais les comics Marvel et DC ayant souvent réinventé leur personnage, pour ma part, cela ne me scandalise aucunement.

 

À l'inverse d'un X-Men L'affrontement Final, David Benioff et Skip Woods privilégient dans leur script les rapports entre les personnages avant les scènes d'actions. Le résultat est bien là. Du coup, le spectateur peut sympathiser et compatir avec les émotions des personnages, ce qui au passage permet encore plus d'apprécier les morceaux de bravoure qui ne sont pas oubliés pour autant.

Côté réalisation la Fox a dû se rendre compte que bien qu'il soit rentable d'engager un « Yes-man » comme Brett Ratner sur « X-Men 3 », cela ne servait pas sur le long terme une franchise au potentiel de rentabilité immense. La production fut donc très judicieuse en allant chercher un réalisateur comme Gavin Hood, quelqu'un sachant se montrer aussi à l'aise pour filmer des scènes de personnages que des scènes d'actions. Le film gagnant sur les deux tableaux, on se retrouve devant un vrai « blockbuster » comme on aimerait en voir plus souvent,c'est-à-dire mélangeant divertissement et histoire rondement menée, avec des personnages charismatiques (la source d'inspiration n'y est pas pour rien). Bon par moment, on peut trouver que Gavin Hood abuse des plans de couchés de Soleil, ou encore ne libère jamais réellement l'animal qui est en Wolverine, mais il n'empêche qu'un grand nombre de spectateurs devraient sortir de la salle avec la pêche et le sourire aux lèvres.

Wolverine

Le film doit aussi énormément à deux autres éléments, l'un consiste aux multiples références comics (entre autres avec des cameos de personnages issus de ceux-ci) et à des clins d'oeil faits aussi à la trilogie X-Men. Le second élément est bien entendu le casting puisque Hugh Jackman est plus que jamais le personnage. L'acteur se donne à fond et se montre quasiment aussi impression que son alter-égo dessiné. Pas de doute aussi sur le personnage de Dents-de-Sabre interprété cette fois-ci par un Liev Schreiber motivé à faire oublier celui de Tyler Mane. Maintenant il faut dire que cette fois-ci le personnage est beaucoup mieux écrit et profite d'être dans ce film quasi aussi important que Wolverine. Si Danny Huston n'arrive pas à faire oublier l'excellente performance de Brian Cox en William Stryker, il ne reste pas moins crédible. Par contre le film étant axé avant tout sur ces 3 personnages, le reste du casting et des personnages et plus à mettre du côté figuration.

Je ferais note d'une petite déception côté effets spéciaux, si l'ensemble tient la route on décèle toutefois quelques failles qui peuvent surprendre vu qu'on n’est pas face à ce que l'on peut appeler un budget modeste.

La conclusion de

« X-Men origins : Wolverine » est certainement le meilleur « spin-off » proposé jusqu'ici par les studios et surtout une très bonne surprise. Amplement divertissant, s'il n'atteint pas la qualité incroyable d'« X-men 2 », il reste tout aussi réussi que le premier film de la licence. Les inconditionnels crieront « sacrilège » face à quelques libertés prises et à ceux-là je répondrais « Ultimates X-men » avait pris tout autant de liberté pour réinventer la franchise. En tout cas, on ressort de la séance avec la banane.

Que faut-il en retenir ?

  • Personnages charismatiques,
  • une réalisation soignée,
  • une histoire bien menée,
  • de très bons morceaux de bravoure,
  • des clins d'oeil sympathiques.

Que faut-il oublier ?

  • Quelques incohérences par rapport aux autres films,
  • des seconds rôles assez plats,
  • des F.X. De qualités inégales.

Acheter Wolverine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wolverine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de X-Men

En savoir plus sur l'oeuvre X-Men