75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Ultimate X-Men - 31, par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 29 avril 2006 à 08h35

Un Hold-up et un rattrapage de passé !

La qualité des Ultimate X-Men est-elle en baisse ? Après le très médiocre hors série du numéro 30, la suite n’est guère plus accrocheuse. La première partie se nomme Hold-up, elle correspond au numéro 58 du comic. Cette partie nous montre le professeur Xavier pris en plein cambriolage et comment il va réussir a sortir tout le monde du bourbier. Le dessin de Steve Dillon, ne ma pas du tout plus : disproportionné, grosse tête avec un abus de gros plan et des décors souvent vides. L’histoire ne sauvera pas grand-chose à l’ensemble puisqu’elle semble mille fois vue et prévisible.


Rattrapés par le passé (Shock & Awe)’ n’est guère plus réjouissant. Cette fois, nous suivons le personnage d’Ororo et Wolverine. L’avantage ici est de nous dévoiler un peu plus du passé d’Ororo. Le désavantage est que son passé ressurgit, est une personne qu’elle croyait disparue (Yuri) et qui réapparaît sous le nom de Lady Deathtrike. Encore une fois tout ici est prévisible, est semble déjà vue. Pourtant, l’idée de dévoiler plus sur un personnage est toujours intéressante, mais Brian K. Vaughan sur ce coup semble bien fenian ou peu convaincu par sa propre histoire. Le Dessin de Stuart Immonem n’est de plus pas toujours convaincant et parfois utilise trop les traits. Maintenant, il dégage un certain dynamisme et un style. Ce qui n’est déjà pas mal : entre cartoon, manga et bande dessinée européenne, il a réussi en prenant un peu de partout à se démarquer.

La conclusion de à propos du Comics : Ultimate X-Men - 31

Richard B.
35

Un ultimate X-Men qui commence à s’épuiser ou la qualité des premiers numéros n’est plus vraiment en ce moment. Une baisse de régime regrettable qui rend ce début d’aventure pas vraiment attirant.

Que faut-il en retenir ?

  • Dessin dynamique de Stuart Immonem
  • Un peu plus sur le passé d’Ororo

Que faut-il oublier ?

  • Des histoires trop prévisibles
  • Le dessin de Steve Dillon vraiment trop moyen à mon goût
  • Un ultimate pas captivant et oubliable

Acheter le Comics Ultimate X-Men - 31 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ultimate X-Men - 31 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de X-Men