Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Thrawn [2018], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 1 octobre 2021 à 09h00

Le retour de l'héritier de l'Empire

Univers officiel

« La hutte était petite, manifestement composée de matériaux locaux, et située au centre de la clairière. Huit grandes boites rectangulaires l'encerclaient, couvertes de deux séries distinctes d'inscriptions.
- Et c'est pour ça, grimaça le commandant Voss Parck, que vous m'avez fait descendre ici depuis le Vifassaut ?
- Oui, commandant, répondit d'un ton acerbe le colonel Mosh Barris. Il se pourrait que nous ayons un problème. Vous voyez ces motifs ?
- Bien sûr. Des caractères bogolans, on dirait.
- Ce sont bien des caractères bogolans, mais pas du bogalanese, précisa Barris. Pour les droïdes traducteurs, ça n'a ni queue ni tête. De plus, les deux générateurs énergétique derrière la hutte ne sont pas de conception impériale. »

La fameuse maxime « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » s'applique souvent à l'art et d'autant plus à des grosses licences comme Star Wars. Ce roman Thrawn en est la preuve éclatante.

Au début des années 1990, LucasFilm décide de donner une suite aux héros de la saga Star Wars via des médias comme les comics ou les romans. Pour ces derniers, le projet est confié à l'auteur américain Timothy Zahn qui va rédiger une trilogie La Croisade Noire du Jedi Fou mettant sur le chemin de nos héros, un ennemi implacable : le Grand Amiral Thrawn. Dernier haut-commandant de l'Empire, ce tacticien brillant à la peau bleue (représentant de la race inédite des Chiss) devint instantanément culte pour les fans de Star Wars et de son univers étendu. A tel point que l'officier fait un retour surprise au sein du nouveau canon officiel de la saga dans la troisième saison de la série animée Star Wars Rebels où il incarne un nouvel ennemi pour le groupe de héros. Et pour accompagner cette résurrection, LucasFilm fait de nouveau appel à Timothy Zahn pour conter les aventures de ce personnage afin de l'appliquer au nouveau canon et d'en savoir un peu plus sur sa destinée avant son apparition dans la série.

Le roman se déroule durant la décennie précédant le Trilogie Originale. Il raconte la découverte de Thrawn par les Impériaux puis son ascension au sein de la Marine Impériale. Ainsi, le Chiss à la peau bleu et aux yeux rouges brillants apparaît comme un alien aux Impériaux qui le découvrent isolé sur une planète proche des Régions Inconnues (zone périphérique et peu explorée de la galaxie dans laquelle se déroule Star Wars). Thrawn, apparemment exilé par son peuple, démontre ses capacités en se jouant des Impériaux et en se rapprochant du cadet Eli Vanto, seul capable de comprendre la langue qu'il maîtrise. Il est ensuite emmené sur Coruscant où il rencontre l'Empereur qu'il convint de le prendre comme officier afin d'aider l'Empire contre une menace inconnue qui pèse sur son peuple. Thrawn intègre donc une académie d'officiers avec Vanto comme interprète et commence à gravir les échelons militaires grâce à son génie tactique. En parallèle, on suit l'ascension de la jeune Arihnda Pryce (autre grande méchante de la série SRebels) jetée malgré elle dans le tumulte politique de l'Empire mais qui va décider d'en gravir les échelons. Thrawn comme Pryce vont devoir nager en eaux troubles pour des raisons différentes afin de se faire une place dans l'Empire quitte à devoir se salir les mains...

L'un des principaux intérêts du livre est évidemment de retrouver le « coupe » Timothy ZahnThrawn dans un roman Star Wars officiel. Sur ce point là, les fans un peu anciens ne seront pas déçus tant l'auteur sait ficeler ses intrigues et rendre ses personnages attachants pour ne pas dire fascinants. Thrawn est donc toujours aussi classe avec un calme olympien sans oublier sa fascination pour l'art lui permettant souvent de bien comprendre les ennemis contre qui il se bat. Cela permet d'offrir de nombreuses batailles spatiales où les tours de passes-passe et les tactiques brillantes régalent sans pour autant être rébarbatives. On redécouvre avec plaisir le génie à l'oeuvre étant ici accompagné du jeune Eli Vanto qui se montre de plus en plus attachant au fil des 600 pages du roman. Il y a aussi une sorte de fil rouge autour des combats menés par Thrawn à savoir l'énigmatique Nightswan qui opère derrière des groupes de contrebandiers ou d'insurgés offrant un duel à distance des plus appréciables. Du côté d'Arihnda Pryce, on apprécie le côté thriller politique de son ascension qui permet d'en savoir plus sur les machinations politiques dans lesquelles baignent les puissants de l'Empire. Cela permet d'offrir un contrepoint intéressant aux aventures de Thrawn comme de faire intervenir des personnages bien connus de la saga.

Le style de Timothy Zahn est toujours aussi fluide en se concentrant bien plus sur les personnages que sur les décors avec une approche souvent comportementaliste pour offrir des scènes de dialogue riches en tension. Le gros reproche qu'on peut finalement lui faire concerne plus la structure de son roman. On a l'impression que l'ascension de Thrawn est construite sur une boucle : l'officier obtient un nouveau grade, il réussit une mission de manière peu orthodoxe (avec Nightswan dans l'ombre) énervant quelques huiles mais qui lui assure une nouvelle promotion etc... On peut aussi tiquer sur les idées politiques du héros qui sont souvent peu compatibles avec celles de l'Empire même si Zahn tente souvent d'arrondir les angles. Il y auassi le fait que le personnage est éloigné en caractère et méthodes de celui de Rebels où il y est un méchant plus classique. On peut aussi reprocher quelques accélérations maladroites dans les intrigues concernant Pryce... Et c'est aussi symptomatique du nouvel UE depuis 2015 à savoir des récits surtout concentrés sur un seul personnage en marge des films. On aurait pu croire qu'avec un personnage aussi secondaire (il n'apparaît ni n'est cité dans les films), l'auteur aurait pu plus se lâcher mais cela reste finalement assez sage en terme de révélations et de conséquences pour la saga...

La conclusion de à propos du Roman : Thrawn [2018]

Auteur Bastien L.
73

Le retour de Timothy Zahn dans l'univers Star Wars se conclue par un roman sympathique qui vaut surtout pour la mise en scène du génie militaire Thrawn et des batailles très plaisantes à lire. On retient aussi un petit côté thriller politique mettant bien en avant l'Empire et des personnages secondaires bien écrits. Néanmoins, la structure globale du livre déçoit tant on a l'impression d'assister à un enchaînement de péripéties du début à la fin avec un fil rouge bien trop maigre.

On a aimé

  • Les affrontements militaires
  • Thrawn, un personne fascinant
  • Une plongée dans l'armée impériale

On a moins bien aimé

  • La structure du roman
  • Nightswan, un "grand méchant" décevant
  • Thrawn un peu trop en décalage avec l'Empire par moments

Acheter le Roman Star Wars : Thrawn [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Thrawn [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Star Wars