75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Les Deux Tours
Les Deux Tours >

Critique du Film : Les Deux Tours

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 16 novembre 2003 à 1628

Un nouveau regard !


Si les Deux Tours, version Noël 2002, étaient déjà un excellent film, que dire de cette nouvelle mouture? Comme pour la Communauté de l’Anneau, les Deux Tours ont le droit à leur version longue. Et ici, les changements sont énormes ! Pas moins de 40 mn en plus, réparties à différents moments du film, et qui du coup changent radicalement le film.
En effet, un des points faibles des Deux Tours version courte, du moins une des choses qui m’avait déplu, était le personnage de Faramir. Dans cette nouvelle version, le personnage devient beaucoup plus profond et possède, entre autre, une scène avec son frère Boromir purement émouvante. Du coup, les motivations du personnage s’en retrouvent décuplées. Ainsi, chaque passage de Faramir devient un plus au personnage : de point faible, il passe à point fort du film. Quant à Gollum, déjà fascinant, il devient ici mythique grâce à deux nouvelles scènes montrant encore plus son trouble de personnalité.
Les Deux Tours, c’est aussi plus de drame, avec Eowyn chantant la mort de son cousin, plus de poésie et d’humour avec Sylvebarbe et les deux hobbits traversant la forêt (certains, à l’égal de Merry et Pippin, pourront trouver le passage un poil ennuyeux), plus de complicité : montrant un Gandalf avouant à Aragorn être surpris par la tournure de certains évènements.
Toutes les scènes rajoutées semblent essentielles et apportent quelques choses dans la psychologie des personnages, à la seule exception près d’une scène avec des humains vouant allégeance à Saroumane, pas assez approfondie pour mériter un rajout et qui donne un côté trop caricatural à la scène par sa présence.

La conclusion de

Les Deux Tours version longue peut être qualifié de « chef d’œuvre », ce film abouti, ne peut hélas que diminuer du coup l’intérêt que l’on possède pour la version sortie en salle fin 2002. Ce film de plus de 3h30 devient indispensable et un petit joyau d’émotion

Acheter Les Deux Tours en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Deux Tours sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux

En savoir plus sur l'oeuvre Le Seigneur des Anneaux