75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Chasse gardée >

Critique de la Bande Dessinée : Chasse gardée

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 2 octobre 2012 à 09:13

 Le temps des changements.

Fans de Sillage, attendez-vous à voir le monde de Nävis une nouvelle fois bousculé. Du témoignage de la mort de Houyo – avec en parallèle son premier contact avec la constituante de Sillage-, à sa rencontre tant attendu avec certains humains ou sa démission d’agent du conseil de Sillage pour se mettre à son propre compte, la belle Nävis n’a cessé de grandir et d’évoluer depuis une quinzaine d’albums.

Désormais blanchie de l’accusation d’attentat contre la Constituante, Nävis, lasse de la corruption qui règne sur Sillage, a décidé de demeurer indépendante et enchaîne les petits boulots pour subvenir à ses besoins. Cette vie n’est toutefois pas moins dangereuse. Pour preuve, lorsque cette aventure débute, nous retrouvons une Nävis tout juste empoisonnée et quasi morte alors que son ami Bobo doit éviter de se faire dévorer par un monstre géant à la dentition et l'appétit proches d'un Rancor.

« Non , les plus redoutables, ce sont les êtres qui se disent civilisés ! Ce que j'ai vu de pire, aucune bête ne l'aurait fait !! »

Même si tous les albums de Sillage sont structurés en une histoire intégrale de 48 pages, certains titres paraissent essentiels de par les évènements qu’ils relatent. En page 8 de ce nouvel album, Nävis se plaint d'une nouvelle ride ; une façon de dire qu'elle trimballe déjà un certain bagage et que depuis que nous suivons ses aventures la jeune gamine est depuis devenue une femme aussi séduisante qu'athlétique qui a su se forger une personnalité . Pour autant, la vie rajoute toujours de nouvelles équations qui transforment perpétuellement un être. « Chasse gardée », en plus de faire de multiples références à d’anciens lieux, évènements et personnages de la série, va donc aussi apporter une information primordiale qui fera évoluer nécessairement Nävis d’une nouvelle manière. En parallèle, Jean-David Morvan n’en oublie pas de glisser une histoire inédite où notre héroïne, tout en tentant de capturer quatre prédateurs mortels sur la planète Pereng-Kaap, se trouve la cible principale d’un groupe d’individus aussi louches que fourbes. Bien que cette aventure de Nävis soit racontée de manière non linéaire, Jean-David Morvan y entretient en parallèle une seconde histoire qui nous amène à suivre les périples d’un autre personnage que les lecteurs les plus assidus auront déjà remarqués à travers quelques précédents tomes. Le plus étonnant étant que, bien qu’une multitude d’informations soient rapportées dans cet album, JeJean-David Morvan arrive à y glisser un maximum d’actions haletantes. Entre une thématique proche de la télé-réalité (le groupe de personnes suivant Nävis à travers un écran) et une chasse à l’homme qui pourrait être mortelle (l’ombre de la chasse du comte Zaroff n’est jamais loin), le périple n’est donc pas de tout repos.

Extrait Sillage tome 15

Visuellement, là aussi, cet album se montre particulièrement riche. Tout d’abord, le dessinateur Philippe Buchet nous fait voyager dans divers environnements ; que ce soit sans une ville à l'allure gigantesque, une planète à la végétation sauvage ou une autre plus glaciaire pourtant uniquement constituée de volcans en éveil. Ensuite, L'action et les cadrages font merveillen amenant une fluidité de lecture exemplaire et quelques séquences d'actions à couper le souffle. Le dessinateur s'amuse même avec le personnage de Snivel en le barbouillant d'une tenue de camouflage non dénuée d'un certain humour. Philippe Buchet semble avoir particulièrement aimé dessiner ce quinzième tome, du moins c'est l'impression qu'il laisse puisqu'ici ne retrouvons le meilleur du dessinateur.

90

De toute évidence, devenus fans de Sillage, chaque année nous aimons à retrouver les nouvelles aventures de la très charismatique Nävis. Pour le reste, en toute logique, certaines aventures amènent plus de plaisir que d'autres. Ici, en rapport à cette échelle de plaisir, l’on se situe quasiment au plus haut, avec l'impression d'obtenir dans ce quinzième tome le meilleur de Jean David Morvan et de Philippe Buchet. Captivant de bout en bout. Vous pouvez aussi relire les précédents tomes et vous plonger ensuite dans cette aventure, histoire d’en apprécier toute la saveur.

Critique de publiée le 2 octobre 2012.

Que faut-il en retenir ?

  • parmi les meilleures histoires de Sillage.
  • Un titre qu'on aimera relire de multiples fois.
  • Le dessin de Buchet.

Que faut-il oublier ?

  • On aurait aimé encore plus de pages.

Acheter Chasse gardée en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Chasse gardée sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Sillage