75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Liquidation totale #14 [2011], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 24 octobre 2011 à 08h40

Traque au sommet.

Le tome treize de Sillage s’achevait sur un "cliffhanger" assez palpitant au cours duquel le Magister était pris en otage par une Nävis qui venait pourtant de lui sauver la vie. Pour autant, l'action de ce nouvel album ne débute pas sur la continuité de cette situation, mais sur la planète de vérité (voir tome 12 : Zone franche). Sur cette dernière, Soimitt - un tireur d'élite - ainsi que les autochtones sont assassinés par Yiarhu-Kah, un tueur qui semble né pour exterminer. Or, comme sa prochaine cible est le Magister son chemin va croiser immanquablement celui de notre héroïne. Ainsi, pour la première fois, Nävis va se trouver en position de réel danger, trouvant face à elle un adversaire bien plus redoutable et expérimenté.

Pour cette nouvelle aventure de Nävis, Jean-David Morvan décide de faire un album essentiellement orienté sur l'action, avec pour idée de mettre notre humaine face à quelqu'un qu'elle ne peut de toute évidence pas battre. Le but recherché est que Nävis soit elle-même consciente de ses limites et, qu'indirectement, elle sache qu'elle ne pourra survivre à la confrontation qui l'attend. Cependant, pour se donner un minimum de chance, Nävis décide de mener le tueur jusque dans sa Terre d'accueil, là où elle avait grandi au côté d'Houyo (ce qui permettra un très bel hommage plein de sensibilité à celle qui s'était sacrifiée lors du premier tome). Cela sera aussi l'occasion pour Jean-David Morvan et Philippe Buchet de clôturer une sorte de cycle où l'héroïne était en disgrâce auprès de la constituante de Sillage.

Sillage 14

« Liquidation totale », titre de ce tome, permet aussi de retrouver « l'humain » rapidement aperçu dans la précédente aventure. Celui-ci occupe cette fois-ci une place bien plus importante dans l'aventure, entraînant beaucoup d'interrogations tout en nous proposant quelques pistes. Morvan conclut ici un cycle, tout en lançant de nouvelles intrigues pour l'avenir. Du coup malgré ses « allures » de Predator en version bande dessinée, nous avons un Sillage de grande qualité, apportant bien plus d'enjeux, de psychologies et d'éléments propres à relancer la série que dans les quatre dernières aventures- bien que rien de tout cela n'aurait été présent si les précédents n'avaient pas existé.

Visuellement Philippe Buchet offre toujours un dessin de grande qualité, avec un rythme et des cadrages très réussis lorsque Nävis revient sur sa planète. On pourra par contre trouver que le dessinateur a déjà été plus inspiré en terme « d'action » sur les trois premières pages qui n'arrivent pas totalement à retranscrire visuellement le massacre effectué par Yiarhu-Kah. On appréciera tout de même l'idée du dessinateur d'avoir illustré ce dernier sous la forme d'une mante religieuse.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Liquidation totale #14 [2011]

Richard B.
85

Jean David Morvan et Philippe Buchet livrent un quatorzième tome de très belle qualité, pourvu d'un très bon rythme et d'un véritable enjeu, même si ce dernier se situe surtout au niveau de l'action. Navïs va aussi grandir de cette expérience, une manière de nous rappeler que celle-ci évolue au fur et à mesure des albums. Banco ! C'est du Sillage comme l’on aime !

Que faut-il en retenir ?

  • Un très bon dessin.
  • De l'action non-stop.
  • De vrais enjeux pour Nävis.

Que faut-il oublier ?

  • Un début d'album qui aurait pu être plus "tragique".

Acheter la Bande Dessinée Liquidation totale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Liquidation totale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sillage