75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec... David Sala !

Publié il y a 7 ans par Sylvain T.

Le scénariste/dessinateur de One of Us répond à nos questions...

A l'occasion de la sortie du premier tome de la série One of us (Sortie : Le 11 Février - Soleil Mondes Futurs), David Sala, qui signe le scénario et le dessin de cette nouvelle aventure a bien voulu répondre à nos questions, en exclusivité sur SciFi-Universe.

-Vous pouvez également découvrir la critique du premier tome en avant-première

SFU : Comment est née l’idée de One of us ?
DS :
Mon envie de faire de la bande dessinée m’est venue, en grande partie,  à la lecture des comics américains. J’ai toujours été très sensible aux univers fantastiques et à la science fiction.  One of Us est une manière de rendre hommage à un genre de récit qui a bercé mon enfance et une partie de mon adolescence.

SFU : Vous signez le scénario et le dessin, comment réussissez-vous à imaginer un univers aussi vaste ?
DS :
Le dessin s’adapte et sert  l’histoire, ils se nourrissent mutuellement. Le reste c’est beaucoup de travail.

SFU : Revendiquez-vous le coté « Heroes » de votre personnage ? Et surtout l’aspect grand public du scénario ?
DS :
Disons qu’elle n’a pas été une source d’inspiration. J’ai commencé à travailler sur Aldis bien avant l’arrivé de « Heroes »  sur nos écran. Toute proportion gardée, je pense que « Heroes » et One of us, revendiquent la même chose. Nous sommes les héritiers d’un genre que nous aimons et que nous essayons de perpétuer

C’est une histoire de genre, et comme toutes les histoires de genre, elle suppose un certain nombre de règles, d’archétypes, dont je me suis servi en toute connaissance de cause.  Etre lu et compris par le plus grand nombre est un défi passionnant.

SFU : Quelle technique avez-vous utilisée pour dessiner ce premier tome ?
DS :
Pour cet album j’ai du changer radicalement ma manière de travailler. J’ai  échangé mes pinceaux contre une tablette graphique. Contre toute attente j’y ai pris beaucoup de plaisir. Etant novice en la matière, ma technique a été  des plus rudimentaires.

SFU : Le dessin est très réaliste dans un monde qui l’est tout autant…
DS :
Le fantastique l’est d’autant plus quand il intervient dans un monde qui ne l’est pas.

SFU : Cette première aventure n’en dit pas beaucoup sur le scénario général, est-ce un choix de départ, afin de laisser le lecteur dans l’attente ?
DS :
Oui bien sur, le scénario a été construit de sorte que Le lecteur avance au même rythme que le personnage. Ce sera une sorte de long crescendo jusqu'à la scène finale.

SFU : Avez-vous pu inclure tout ce que vous souhaitiez dans ce premier tome ?
DS :
Un des inconvénients de la BD est le manque de place. Ce qui peut être parfois très frustrant mais qui oblige en même temps  à aller à l’essentiel. J’ai fais en sorte de mettre tout ce que le lecteur doit savoir pour comprendre et apprécier le tome 2.

SFU : Vous êtes-vous fixé des limites quand vous avez créé l’histoire d’Aldis ?
DS :
Pas beaucoup, vous le verrez par la suite…

SFU : A quoi doit-on s’attendre dans le tome 2 ?
DS :
A une montée en puissance.

-Précommandez dès aujourd'hui One of Us Tome 1 et bénéficiez d'un réduction de 5% !

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Actualités Liées à One of us