75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Matrix Revolutions
Matrix Revolutions >

Critique du Film : Matrix Revolutions

Avis critique rédigé par Gil P. le jeudi 6 novembre 2003 à 1050

Matrix NORevolution

Un film indigent ?
A la question Matrix est il à voir en trois parties je dirais non, Matrix restera pour moi le premier film et lui seul. Pourquoi ?
Simplement parce qu’il a déclenché un buzz énorme, qu’il pouvait se finir ainsi et que le mythe était créé.
Le deuxième film installait une fin annoncée comme révolutionnaire. Pourtant ce troisième film n’a rien d’une révolution. Il profite de l’univers visuel initié dans le 1 et approfondi dans le 2, il reprend la plupart des cascades déjà vues dans les deux premiers opus et découle une histoire simplifiant toutes les réponses aux interrogations posées avant en prenant un rythme classique de film américain à gros budget.
Si cette entrée en matière semble si négative, c’est simplement que le titre Révolutions m’a déçu car en terme de cinéma Matrix 3 n’apporte qu’une seule scène absolument ahurissante, une bataille au sommet entre l’armée humaine et l’armée des machines que l'on attendait effectivement depuis les premières rumeurs sur le couple 2 / 3. Mais le déluge d’effet spéciaux de cette scène est gâchés par quelques plans sur l’entrée de la base que l’on croirait issue d’un décor apocalyptique de série B sans le sou (trois figurant, deux poutrelles en acier et une profondeur de champs limitée comme dans les meilleurs films des années 80).
A partir du moment où cette scène se trouve gâchée assez bêtement, on risque de décrocher et de voir par exemple que le combat entre deux personnages principaux dans un vaisseau est filmé avec une lumière stroboscopique qui fait genre (résultat on y voit rien…). Quelques autres scènes de cet acabi manquent singulièrement de rythme et contrairement à ce qu’on pourrait croire, il ne s’agit pas forcément des scènes de dialogue.
Le choix musical classique finit de tuer ce qui était avant une référence cyberpunk (techno et rock alternatif à tue-tête). Si ces choix se comprennent dans une production américaine classique, ils ne pardonnent pas dans un Matrix que l’on avait érigé en référence d’un genre renouvelé.
Finalement le 2 était une transition visuelle exceptionnelle qui semble ne mener que sur moins bien et donc vers une déception. Quelques scènes, un culte ?
Si certaines scènes remontent franchement le niveau et peuvent paraître bien aller avec la scène centrale du film (où étrangement on ne retrouve que les seconds couteaux de la trilogie), cela ne devrait pas suffire pour laisser une trace indélébile dans les esprits de la majorité. Tout au plus la somme de références (y comprit au premier film) pourra-t-elle nous faire bien apprécier les quelques discussions que nous aurons sur le comment et le pourquoi de certaines scènes et sur les questions restées sans réponses directes ou avec une ouverture suffisante pour qu’on l’on puisse imaginer plusieurs solutions.
Dans l’ensemble Matrix Révolutions se tient bien en terme d’image en dehors de défauts de rythmes et d’un choix narratif trop classique. Le héros se rend encore plus héroïque, le prophète se rend encore plus prophétique, l’Oracle montre ce qu’elle a dans ses bases de données et M. Smith est comme toujours à la hauteur mais les personnages accompagnant Neo sont tour à tour abandonnés par le scénario qui ne savait plus quoi en faire et on finit dans un combat un contre un pour sauver ce qui peut l’être d’un film qui semble s’étioler.
Le plus affolant constat est que le combat final n’est pas à la hauteur car ce que les Wachowski n’avaient jamais fait (un combat en apesanteur) se révèle dur et éprouvant pour le spectateur qui tente de suivre ce rythme trop haché, sans repaire ni du haut ni du bas... Les réalisateurs ont voulu perdre le spectateur sans se rendre compte que cela finissait de perdre le crédit que l’on voulait donner au film.

La conclusion de

Un film simple profitant des avancées technologiques des deux premiers avec une scène ultime, une histoire concluant le plus de questions possibles et institutionnalisant le mythe. Si le deux apportait un complément visuel et sonore passionnant le trois rationalise l’ensemble et fera couler de l’encre virtuelle sur les forums entre fans mais ses qualités de film sont moindres que celles des deux premiers.

Acheter Matrix Revolutions en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Matrix Revolutions sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Matrix

En savoir plus sur l'oeuvre Matrix