75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Robocop
Robocop >

Critique du Film : Robocop

Avis critique rédigé par Gil P. le samedi 8 février 2014 à 1118

Robo pas cap

Mais qu'est ce qu'il se passe-t-il ? Autant de remake juste pour nous faire rêver 3 minutes, baver et puis constater que le résultat n'est clairement pas à la hauteur de l'original ? Pourquoi ?

Bon certes, on va les voir, donc il y a un peu d'argent en jeu mais un peu d'originalité ne serait pas de mauvaise augure. D'autant que parfois cela confine au ridicule comme avec ce Total Recall - Mémoires Programmées totalement indigent.

Ici ce n'est pas une catastrophe totale, d'abord car cela se regarde et ensuite parce qu'il y a un respect pour l'oeuvre original clairement exprimé mais sans copier pour autant. Sans dévoiler trop de moments clés, la relation de Murphy avec sa famille est ici un élément central tout au long du film et le point de vue est assez intéressant. 

Ce qui manque intellectuellement au film, c'est une vraie volonté. Tant qu'à refaire un film au propos subversif, il fallait clairement s'affirmer tel un Paul Verhoeven alors que là c'est un peu une video de chaton sur Youtube avec juste quelques petites scènes presque filmées honteusement. Ainsi lorsque les robots militaires s'attaquent à une cible mal tagguée comme dangereuse, la scène est filmée de loin et on n'en débat ensuite pas du tout alors qu'il y avait matière à réflexion et controverse. 

Ce qui manque en terme d'acteurs au film, c'est une direction et un scénario crédible sur la longueur. En effet les noms au générique sont plutôt alléchants mais lorsqu'on ne dirige pas Michael Keaton, il n'arrive pas à faire un homme d'affaire suffisamment cynique pour être réaliste dans le propos. Quant à Gary Oldman, ses différentes attitudes sont si mal jouées et si peu crédible qu'il en devient la risée du film alors que son rôle est absolument décisif. La bonne suprise est Murphy lui-même qui passe bien les émotions (ou leur manque) suivant les besoins et les moments du film.

Et enfin l'action est passable sans plus, on ne s'ennuie pas dans les moments forts mais il manque une violence qui est décrite comme le contexte global de la ville de Detroit mais que l'on ne ressent à aucun moment. L'original n'hésitait pas à être relativement dur avec le spectateur (notamment car l'arme utilisée tuait la plupart des criminels). Ah les années 80... que de souvenirs.

La conclusion de

Si le remake ne se justifiait absolument pas, l'histoire tente une approche différente mais respectueuse. Mais en n'approfondissant jamais les concepts pourtant présents et en restant le cul coincé entre l'action et un semblant de morale le film ne réussit pas à transformer le projet financier en réussite. Pas désagréable à regarder, il n'en reste pas moins un film mineur s'il souhaite se placer dans la catégorie science-fiction subversive.

A voir avec une carte illimitée ou une promo quelconque, franchement oubliable même si on ne passe vraiment pas un mauvais moment.

Que faut-il en retenir ?

  • Rococop
  • Une revisite pas si idiote
  • un Murphy à la hauteur
  • les ED-209!

Que faut-il oublier ?

  • peu subversif
  • un film très inégal
  • quelques acteurs au minimum syndical

Acheter Robocop en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Robocop sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Robocop

En savoir plus sur l'oeuvre Robocop