75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal >

Critique du Film : Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Avis critique rédigé par Sylvain T. le jeudi 22 mai 2008 à 01:08

Un gout amer...

Près de 20 ans, il aura fallu attendre tout ce temps pour enfin découvrir le quatrième opus de la tumultueuse mais non moins culte, saga Indiana Jones. Après trois épisodes se hissant sur les plus grandes marches du podium réservé aux films d'aventures, voici enfin venu Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, va-t-il détrôner ses prédécesseurs ? Pas si sûr...
1957. En pleine guerre froide, Indiana Jones se retrouve capturé par les Russes en compagnie de son ami de toujours, Mac. Arrivant à s'échapper, le docteur Jones va alors faire une découverte effroyable, le gouvernement américain soupçonne le vieil aventurier d'être un communiste il est donc exclu de l'université où il travaille. Il fait alors la rencontre d'un jeune motard du nom de Mutt qui va le mettre sur la piste d'un mystérieux crâne. Le crâne de Cristal d'Akator, une mystérieuse relique donnant un pouvoir incommensurable à celui qui le ramènera dans son lieu d'origine. S'en vient alors une course poursuite pour échapper aux agents soviétiques, eux aussi à la recherche de ce Crâne. Parmi eux se trouve une dangereuse femme, la somptueuse mais impitoyable Irina Spalko qui a un don de voyance et va tenter d'intercepter le Crâne avant l'aventurier...
Quatrième épisode d'une saga culte, c'était un difficile pari que de faire revenir cette licence après près de 20 ans d'absence, déjà parce que le héros Indiana Jones est peu connu des plus jeunes et surtout parce que le personnage principal joué par Harrison Ford a pris un méchant coup de vieux ! Mais soit, les créateurs ont su donner une justification à la vieillesse subite de l'aventurier au fouet, nous sommes en 1957, plus de 20 ans après ses premières aventures, Mutt, interprété par Shia LeBaouf va même jouer sur cet aspect puisqu'il va appeler Indiana Jones "grand père" durant une bonne partie du film, ce qui n'aidera pas à facilité la relation entre les deux hommes. Mais il y a aussi un problème, il y a 20 ans, à l'époque du premier film, le genre aventure au cinéma était peu utilisé, laissant ainsi la place pour d'éventuelles licences sur le long terme, Les Aventuriers de l'Arche Perdue l'ont d'ailleurs bien montré car il s'agit ni plus ni moins du meilleur film de la trilogie, s'en suit bien entendu deux autres oeuvres tout aussi sympathiques.

18939784_w434_h_q80

Dans ce quatrième opus, il manque toutefois ce petit quelque chose qui a su donner a la saga sa touche d'originalité, car après 10 ans d'attente (après le troisième film donc) il s'en est passé des choses dans le genre aventure, du très moyen (Benjamin Gates) au assez bien (La Momie). Forcé de constater une chose, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, c'est beaucoup de bruit pour rien.
Pour cause, l'originalité qui faisait la qualité indéniable de la trilogie n'est pas au rendez-vous, Steven Spielberg et George Lucas n'ont visiblement pas saisi qu'il n'est pas très bon de réutiliser les vieux rouages d'une saga et même si l'on s'y amuse bien, on a l'impression avec ce quatrième épisode, de voir un mixe des trois premiers films. Pas de grandes nouveautés si ce n'est l'introduction d'un rejeton et des Russes. En effet, exit les Nazis, nous sommes en pleine Guerre Froide, et les Nazis, ça n'existe plus, il faut donc renouveler les ennemis, ce sont donc les Soviétiques qui ont été choisis. A la tête des méchants se trouve Irina Spalko, campé par Cate Blanchett, outre le fait que le doublage français est sincèrement à vomir, ce rôle de méchante ne lui va pas du tout, c'est dommage, celle qui a été le Reine Elizabeth dans The Golden Age en décembre dernier a visiblement raté le coche quand il s'agit de jouer la pire méchante qu'il soit. L'introduction de Shia LeBaouf est là encore décevante, ne faisant pas grand chose a part se battre et lancer des insultes à tout va. Le jeune acteur n'est pas crédible du tout dans ce rôle de "bad guy", inutilement utilisé dans les scènes où il se trouve, il est simplement là pour introduire l'histoire de départ (le fameux Crâne de Cristal) et surtout une ancienne conquête d'Indy, à savoir Marion Ravenwood (jouée par Karen Allen), la fameuse Marion des Aventuriers de l'Arche Perdue ! Secret de polichinelle que je peux vous raconter ici |||| ATTENTION SPOILER ||| elle va avouer à notre aventurier fétiche que Mutt est en fait son fils. Via une scène grotesque où le couple s'enfonce dans le sable. ||| FIN SPOILER |||
Je vais profiter de la description de cette scène pour faire une belle transition sur l'humour. Il est bien présent dans Indiana Jones 4, et il est hilarant, le moment où Indiana doit attraper un serpent pour se sortir des sables mouvants et brillantissime, il va, pour s'en sortir, appeler le serpent "un cable", un clin d'oeil toujours sympathique à la trilogie. Mais voila le problème, Steven Spielberg et George Lucas se sont trop concentrés sur "il faut contenter les fans d'Indy" et ils évitent ainsi de trop s'évader vers la nouveauté qui aurait peut être gâché certaines parties du film, mais à trop vouloir réutiliser on se retrouve devant un film moyen malheureusement. Toutefois, élément positif dans toutes ces critiques, la musique ! John Williams a su retranscrire l'univers d'Indiana Jones à la perfection, donnant à l'aventure un véritable plus entraînant le spectateur dans l'action.
18939763_w434_h_q80

55

En tant qu'énorme fan d'Indiana Jones j'ai été très déçu par ce quatrième épisode. Peut être l'attendais-je trop ? Sûrement, mais au delà de cela, il est difficile de se voiler la face. Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal n'est pas original pour un sous, et réutilise les rouages des précédents épisodes, certes à merveilles, mais ça ne suffit pas à faire un bon film, loin de là.

Critique de publiée le 22 mai 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • La seconde partie film
  • L'Histoire
  • La musique

Que faut-il oublier ?

  • La fin du film
  • Cate Blanchett
  • Shia LeBaouf
  • Pas original
  • Trop de blabla, pas assez d'aventure !

Acheter Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Indiana Jones