75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal >

Critique du Film : Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 27 mai 2008 à 1352

Un bon... Benjamin Gates ?

Je fais partie des fans du Docteur Jones, ne comptant plus le nombre de fois où j'ai vu et revu la trilogie originelle, quand j'étais ado. De là à dire que j'attendais ce quatrième opus avec impatience... non. La préquelle de Star Wars nous l'a bien montré, il est toujours risqué de reprendre un univers culte 20 ou 30 ans plus tard, même avec la meilleure volonté du monde. C'est donc avec intérêt, mais sans plus d'impatience que cela, que j'ai vu arriver cet Indy 4, et c'est en ne m'attendant pas à grand chose, sinon revoir mon aventurier préféré, que je suis entrée dans la salle de cinéma.
De ce coté-là, j'ai été satisfaite. Quels qu'aient été ses derniers choix cinématographiques, pas forcément bons, Harrison Ford EST Indiana Jones. Un Indy plus mûr, plus posé, qui a pris de la bouteille mais qui reste LA valeur sûre du film. Un Indy tellement crédible que ses cascades paraissent tout à fait plausibles (sauf survivre à une explosion nucléaire...), un Indy qui a toujours du charme (même si, clin d'oeil un peu méchant du réalisateur, ses étudiantes ne sont plus du tout énamourées devant le professeur Jones...).
Quel dommage, cependant, que je n'ai pas réussi à être surprise une seule fois durant tout le film...! J'avais pourtant pris garde d'en lire le moins possible à ce sujet, mais le scénario est tellement linéaire que n'importe qui s'y connaissant un peu comprendra immédiatement les tenants et les aboutissants. Attention SPOILERS ! La zone 51, au début du film : bon, nous aurons droit à des extra-terrestres, même si Indy met du temps à l'admettre. Le jeune Mutt, sa mère Marie ? Si on a vu l'affiche, on sait qu'il y aura Marion Ravenwood, à partir de là, pas difficile d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Mais même à un niveau plus fin, les péripéties s'enchaînent de façon à ce qu'on sache toujours quand et comment cela va se terminer exactement. C'est vraiment dommage, et on peut dire que le scénario aurait vraiment gagné à être plus audacieux.
Il y a aussi des invraisemblances. Je ne parle pas des ET : quand on va voir ce genre de film, on est prêts à croire à n'importe quoi, du moment qu'on nous l'amène bien, et de ce coté-là, pas de problème. Il faut dire que les effets spéciaux sont bons, ne font pas trop numérique, et la réalisation est rythmée (même si ce ne sera pas le meilleur film de Spielberg, et de loin, car manquant singulièrement d'audace). Non, peut-être que je chipote, mais bon, que l'on survive à une explosion nucléaire dans un frigo, pourquoi pas, je n'ai pas assez de connaissances scientifiques pour savoir si c'est crédible. Mais que l'on survive au fait que ce même frigo ait été projeté à des centaines de mètres... là, on me permettra plus de douter. Et quand on est poursuivi par des agents secrets russes, on ne rentre pas tranquillement chez soi consulter des bouquins. De même pour la scène du cimetière : que deviennent les sauvages qui attaquaient ? Quelques coups de pied, une menace avec un pistolet suffisent à les effrayer ?
Ce n'est là qu'un infime exemple des choses qui m'ont déçu dans ce film, la cohérence. On veut faire toujours plus gros, plus grand, avec plus de méchants, plus d'action, du coup, cela n'est plus crédible. Un défaut que se partagent d'ailleurs les films d'action récents, la surenchère, et que j'aurais souhaité ne pas voir dans un Indiana Jones... M'enfin, on me dira, il faut vivre avec son temps, certes, maintenant, c'est comme ça que se font les films d'aventures. Eh bien, j'attendais mieux de Spielberg.
Coté acteurs, Ford est donc tel qu'on l'attendait, parfait, le jeune Mutt a un peu de mal, mais s'en tire plutôt honorablement (même s'il joue de façon peu crédible le bad guy), Marion est telle qu'on l'attendait, et Cate Blanchett... n'arrive à la cheville d'aucun des autres méchants d'Indy. Certes, à coté de la personnification du Mal qu'étaient les Nazis, les Russes font pauvre figure, mais son personnage est fade, parfois même un peu pitoyable, et sa fin prévisible, et ratée.
J'attendais plus de cet opus, je m'en suis rendue compte lorsque les lumières se sont rallumées. Je m'attendais à ce qu'il boucle la boucle, qu'il lie les ET, l'Arche d'Alliance, le Graal... on a peut-être ce lien, considérant le visage d'Irina à la fin, mais clairement le réalisateur n'a pas osé aller jusqu'au bout. Il faut dire que quand on voit le tapage mené par les milieux religieux contre la Boussole d'Or, on peut comprendre qu'il n'ait pas voulu prendre de risques.

La conclusion de

Il n'empêche que j'ai passé un bon moment, l'impression de retrouver de vieux amis, d'enfiler une paire de charentaises confortables, sans surprise, mais sans ennui non plus, avec quelques répliques qui font mouche, des clins d'oeils drôles ou émouvants aux films précédents et à la série du Jeune Indiana Jones, quelques scènes très réussies, une musique mariant à merveille les anciens thèmes et les nouveaux, et surtout, l'impression de voir un Indiana Jones, et pas un autre film d'aventures (et pourtant, j'ai beaucoup apprécié Benjamin Gates). Cette suite n'était donc, comme pressenti, pas indispensable, cependant même si elle aurait pu être bien plus réussie, ce n'est donc pas une catastrophe, elle pâtit surtout de la volonté d'en faire trop, qui semble malheureusement le gros défaut de tous les films de maintenant, mais elle a su garder l'esprit des films précédents, et ça, c'est le principal !

Que faut-il en retenir ?

  • Indy est là !
  • l'ambiance est là aussi

Que faut-il oublier ?

  • scénario ultra-prévisible
  • méchants ratés
  • de grosses invraisemblances

Acheter Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Indiana Jones

En savoir plus sur l'oeuvre Indiana Jones