75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : La Communauté de l'Anneau
La Communauté de l'Anneau >

Critique du Film : La Communauté de l'Anneau

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 20 décembre 2005 à 0314

Pari réussi !

Un mot sur le roman. Le seigneur des anneaux est un roman que j'avais lu il y avait déjà près de 10 ans et j'avais une grande appréhension d'être déçu, tellement le souvenir - encore vivace - était encore présent de ce chef d'oeuvre inégalé de la fantasy. J'en voulais même au réalisateur de vouloir mettre sur écran une vision de ce roman, parce que dès lors qu'on le verrait, cette vision se superposerait à la mienne, personnelle, et que je ne retrouverais pas ce souvenir visuel que j'avais imaginé à l'époque. Le film commence avec un raccourci de l'histoire de l'anneau à travers quelques scènes magnifiques, ce que le livre lui, couvre sur une centaines de pages. Il est vrai que le film sorti en salle a été charcuté pour en faire un film le plus court possible, mais que la version DVD rattrape les coupes franches, pour notre plus grand bonheur.
Les personnages. La grande surprise, pour moi a quand même été les hobbits que je n'imaginais pas vraiment comme cela: des hommes de petite taille. Frodo ne correspondait pas non plus à Elijah Wood, dont finalement, on ne voit que les grands yeux bleus de son visage. Et puis, son accent américain a failli lui coûter le rôle, non ? Pour ce qui est du reste des personnages: Gandalf, Bilbo, Gimlin, Legolas, Sam, Aragorn, Arwen ont été choisis - et étaient taillés - pour le rôle qu'ils ont interprété.
Le background. J'ai trouvé le village des hobbits particulièrement bien reconstitué, les décors de la Comté ont été soignés. Les paysages enchanteresses de la Nouvelle Zelande ont simplifié la tâche pour le décor en extérieur. Les différentes races comme les orques, les gobelins et les Trolls sont incroyablement conformes à l'idée que j'en avais. Mention spéciale aux maquilleurs des Urukaïs, dont la "fabrication" dans les forges de la tour de Christopher Lee excellent dans le rôle de Sarouman, est très réussie.
Les effets spéciaux. On pourra reprocher au film d'avoir privilégié les effets spéciaux au détriment de l'histoire. Pas du tout, car l'histoire n'est que peu altérée par cette débauche d'effets et sert bien au contraire à une certaine crédibilité de l'histoire, en apportant une sorte d'authenticité. Je pense notamment aux orques et gobelins, incarnation de notre imagination née de nombreuses heures de jeux de rôle.
J'ai eu des frissons à la première de ce film sur grand écran.

La conclusion de

C'est la première fois que je vois une adaptation aussi réussie d'un aussi grand roman.

Acheter La Communauté de l'Anneau en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Communauté de l'Anneau sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux

En savoir plus sur l'oeuvre Le Seigneur des Anneaux