75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Un Amour de Dracula
Un Amour de Dracula >

Critique du Roman : Un Amour de Dracula

Avis critique rédigé par Lucie M. le jeudi 25 novembre 2004 à 0135

Monsieur Thorn ou la vie cachée du Comte Dracula :

Quand l’un des plus grands noms de la littérature de science fiction (voir la saga des Berserkers) s’attaque au monde vampirique cela donne une saga enrichissante de bien des côtés. Premièrement il dépoussière littéralement la littérature vampirique avec un côté très historique et de plus au fils de nos lectures des romans sur le seigneur aux dents longues on sent tout de suite que Fred Saberhegen y a pris du plaisir. Il s’inspire directement de l’œuvre de Bram Stoker et de ce fait réinvente la légende du Comte Dracula.
Avec son roman Un amour de Dracula , l'auteur nous convit dans un récit moitié historique et tellement bien ficelé qu’on s’étonne de pages en pages grâce à une intrigue forte en sensation. Il alterne avec chaque chapitre du roman la vie post vampirique du Prince Vlad Tepes, dit l’empaleur, (haut dignitaire de la province de Valachie qui inspira Bram Stoker pour son célèbre Dracula) et de nos jours avec la vie cachée de notre cher Comte Dracula. Ce dernier cache sa véritable identité en se faisant nommer M. Thorn (qui est d’ailleurs le titre du roman en version original et qui a mon goût aurait du le rester) et qui va partir en croisade pour retrouver un sublime tableau représentant l’une de ses ex-femmes peint par Leonard de Vinci (rien que ça !). Ex femme qui n’est autre que la sœur du roi Mathias de Hongrie qui a retenu prisonnier pendant bien des années le Prince Vlad Tepes alias Drakulya. De ce fait Monsieur Thorn va être embarquer dans un malstrom familial où des terribles secrets sont liés au mystérieux tableau ; aussi bien de nos jours que part le passé.
Fred Saberhagen nous livre là un roman exemplaire où Dracula Himself nous conte son passé et sa vie présente en nous précisant bien que tous faits historiques racontaient dans ces pages ne sont à prendre qu’au second degré. Car bien sur même si l’auteur nous livre des points précis qui se sont réellement passés ou décrit des personnages historiques qui ont réellement existé ; il dévie beaucoup vers un récit romanesque et imaginaire. Cependant le charme opère et nous chers lecteurs nous dévorons ces quelques 345 pages avec contentement. De plus comme pour rétablir le contenu du roman, Fred Saberhagen nous propose à la fin une postface historique écrites par Jacques Goimard et qui s’intitule de l’histoire au roman : vie et non-mort du roi des vampires. Cette postface est très intéressante à lire car simplifiée pour nous profanes. Elle nous apprend beaucoup de chose sur la vie de Vlad Tepes avec toutes ses luttes de pouvoir et de religion et solidifie encore plus la légende du Comte Dracula.

La conclusion de

Tous les amoureux des aventures tant relatées du Comte Dracula seront sous le charme de l’écriture de Fred Saberhagen. Une écriture claire et sans fioriture avec des petites pointes humoristiques. Ce quatrième tome de la saga du Comte Dracula est indubitablement un excellent roman.

Acheter Un Amour de Dracula en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Un Amour de Dracula sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Dracula

En savoir plus sur l'oeuvre Dracula