75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'Eveil des Eaux Dormantes >

Critique du Roman : L'Eveil des Eaux Dormantes

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 22 mai 2009 à 17:01

Grand serpent deviendra encore plus grand

Ce sixième tome des Les Aventuriers de la Mer est le plus surprenant de la série. Robin Hobb ose enfin faire de grands bonds en avant et révèle quelques précieuses informations.

L'Eveil des Eaux Dormantes remplit les lecteurs d’excitation puisqu’il propose l’aboutissement de quelques grands thèmes des tomes précédents : Brashen, Ambre et Althéa ont enfin réussi à réparer le navire fou Parangon et préparent leur voyage pour récupérer Vivacia. Tandis que du côté de Malta, elle peut enfin se préparer au fameux bal d’été qui risque de recevoir la visite impromptue du gouverneur Cosgo devenu presque un pantin dans les mains de Sérille. Et, loin de tout ça, le pirate de Kennit voit ses rêves de grandeur se réaliser, de plus en plus, en compagnie de Hiémain devenant indispensable au pirate.

Tout ce beau monde évolue avec des fortunes diverses (fini le temps où l’auteur décidait de faire souffrir ses personnages un par un) avec toujours une main de maître de la part de l’auteur qui nous fait encore voyager dans son monde fantastique. Par exemple, on assiste enfin à de grandes scènes dans les terres des marchands des sables ; alors qu’on ne les avait que très peu entrevues auparavant. Les personnages se surpassent et arrivent à se transformer de façon intelligente pour qu’on s’y attache encore plus. Même Malta, c’est dire… Après ce qui fait le succès de la série est encore présent entre les descriptions de la vie à bord des navires assez loin du romantisme de l’appel de la mer. Robin Hobb reste la même concernant l’ambiance qu’elle crée avec la force visuelle (voir odorante) de ses descriptions.

80

Le tome 6 devient le meilleur des tomes de cette aventure qui prend encore plus d’ampleur nous livrant par ailleurs un final riche en émotions. On a qu’une envie à la fin : savoir la suite !

Critique de publiée le 22 mai 2009.

Acheter L'Eveil des Eaux Dormantes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Eveil des Eaux Dormantes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de L'Assassin Royal