75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Fondation et Empire
Fondation et Empire >

Critique du Roman : Fondation et Empire

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 28 février 2006 à 0119

Le mulet

"BEL RIOSE: ...Au cours de sa carrière, relativement brève, Riose s'acquit le titre de "Dernier des Impériaux" et le mérita bien. Une étude de ses campagnes montre qu'il était l'égal de Peurifoy en habileté stratégique, et qu'il lui était supérieur quant à l'aptitude à manier les hommes. Le fait qu'il fût né sur le déclin de l'Empire ne lui permit pas d'égaler les exploits de Peurifoy comme conquérant. il eut pourtant sa chance quand, premier en cela des généraux de l'Empire, il affronta directement la Fondation..."
La Fondation connaît maintenant une prospérité qui fait parler d'elle bien au delà de ses frontières. Ces rumeurs arrivent même jusqu'aux oreilles des hauts fonctionnaires de l'Empire déclinant de plus en plus. C'est pourquoi l'envie de conquérir la Fondation vient à l'esprit de Bel Rios, "le général", ce qui le propulserait du coup sur le trône de l'empereur...
Grandeur et décadence. Ce deuxième roman est l'avènement de la Fondation et en même temps la chute de l'Empire tel qu'il était connu. En effet, La Fondation, à l'origine un petit noyau de scientifiques et de psychologues, a grandi, elle a résisté aux actes annexionnistes des voisins et les a absorbé. Le principal avantage de la Fondation est cette capacité à innover et à créer des relations commerciales tout autour d'elle de façon à créer une dépendance. C'est une multinationale stellaire et l'arrivée du Général Rios bel sera bel et bien un nouveau challenge à relever, puisqu'il s'agit maintenant de l'Empire, celui de Trantor, et le rapport de force est encore déséquilibré. Néanmoins, cette quatrième crise que Hari Seldon avait prévu à l'aide de la psychohistoire sera un bon en avant pour la reconstruction d'une civilisation viable. La première partie du livre raconte cette opposition entre le militaire et le Marchand. Le Marchand et le patricien sauront-t-il déjouer tous les pièges diplomatiques et commerciaux ? Par un effet de vases communicants, la montée en puissance de la Fondation correspond aussi à la chute de Trantor. L'effondrement est proche. Les prévisions de Seldon se révèlent être justes. La Fondation sera-t-elle prête à temps pour reprendre le flambeau d'un Empire au bord de l'implosion ?
L'anomalie. La deuxième partie du roman traite d'un événement que les meilleurs calculs de Seldon ne pouvaient prévoir: l'émergence du Mulet. Cet homme a une progression fulgurante dans la hiérarchie. Dès lors, tout est peut-être à refaire, mais Hari Sledon est mort depuis des centaines d'années maintenant. Que faire ? Le Mutant est non seulement un danger potentiel pour l'Empire, mais aussi pour la Fondation, si jamais il s'ingère dans les plans initiaux. Quel est son secret ? Y a t-il une solution si jamais la Fondation devait tomber ?

La conclusion de

Fondation et empire est un roman à deux temps. La première partie continue l'oeuvre commencée dans Fondation, avec des enjeux de plus en plus importants. La deuxième partie montre à quel point le cycle de Fondation d'Asimov n'est pas aussi simpliste qu'il paraissait. L'intrigue n'est plus linéaire et les rebondissements relancent l'intérêt.

Acheter Fondation et Empire en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fondation et Empire sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Fondation

En savoir plus sur l'oeuvre Fondation