75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Fondation
Fondation >

Critique du Roman : Fondation

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 24 mai 2005 à 0342

Une histoire intemporelle

La psychohistoire, fusion entre les statistiques et l'histoire, a déterminé que l'Empire Galactique allait tomber dans une longue période de déclin et de barbarie. Hari Seldon, le plus grand psychohistorien entreprend alors de créer la Fondation pour réduire cette période et faire renaître un second Empire.
L'histoire de Fondation est organisée en grands chapitres, chacun de ces chapitres met en scène un type de personnage qui participe à l'avancée de la Fondation. Ce découpage permet d'ailleurs de sauter de grandes périodes pour aller à l'essentiel : le moment où la Fondation doit faire face à ce qu'on appelle "les crises Seldon", ces crises prévues par la psychohistoire mais que la Fondation doit résoudre seule.
Fondation est le premier roman d'un long cycle qui a vu de nombreuses suites et plusieurs histoires se situant avant. On est donc confronté à un univers bien étoffé dont la narration par l'un des plus grands auteurs de S-F rend captivant. Etonnament, ce roman est beaucoup plus basé sur la sociologie et l'attitude des hommes face aux crises que sur des thèmes plus proches de la S-F comme l'avancée technologique, les voyages spaciaux, le virtuel. Il est donc plus proche de nous et intemporel.

La conclusion de

Fondation est avant tout une grande histoire sur l'évolution et l'Histoire humaine, un roman qui fait partie d'un grand cycle qu'il faut lire en entier pour en apprécier toute l'ampleur et la finesse. Une grande oeuvre à connaître absolument pour tout fan de S-F qui se respecte.

Que faut-il en retenir ?

  • Le style indéniable pour raconter une histoire
  • La psychohistoire et les crises Seldon qui relancent tout le temps l'intérêt
  • La petite Fondation qui monte, qui monte...

Que faut-il oublier ?

  • Un grand nombre de personnages auquels on n'a pas le temps de s'attacher
  • Un roman qui ne se suffit pas à lui-même, la suite étant indispensable.

Acheter Fondation en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fondation sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Fondation

En savoir plus sur l'oeuvre Fondation