75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Comics : Civil War 1
Civil War > Civil War 1 >

Critique du Comics : Civil War 1

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 1 mars 2007 à 0747

Guerre civile chez Marvel

Il y a eu d’abord Secret War, ensuite, House of M, 2 évènements dits «majeur», mais qui au final furent quelque peu oubliables. En sera-t-il de même pour ce fameux Civil War ? Ce premier numéro laisse présager que non !
Si vous aviez suivi dernièrement les aventures du mensuel Spider-Man, vous avez pu voir Peter Parker (Spider-Man) et Tony Starck (Iron Man) défendre la cause des super héros. En effet, le gouvernement pense, de plus en plus, qu’agir sous un masque et cacher son identité permet aux héros Marvel toutes les libertés et tous les droits. Du moins plus que le simple policier qui doit servir la loi tout en respectant des codes établis. Tony Stark et Peter Parker étaient montés à Washington pour prouver qu’il est essentiel de garder les identités secrètes des héros.
L’évènement de trop va se produire dans Civil War. Celui qui va faire que les identités des super héros vont devoir être connues de tous, et agir dans des protocoles établis par le gouvernement.

Civil War 1, dessin de Steve McNiven

Tout commence à cause d’une émission de téléréalité. Les spectateurs suivent en direct le combat des New Warriors contre des super vilains. À être trop porté sur l’audimat, les jeunes super héros sous-estiment leurs adversaires, ce qui conduira à voir toute une banlieue exploser tuant 612 victimes dont 60 écoliers. Cette fois sera celle de trop.
Ce premier numéro de Civil War, regroupe 2 histoires. La première est issue du même titre, celui publié en juillet 2006 aux États-Unis. Le Second titre est une extension de l’aventure nommée : Civil War, ligne de front : l’accusé (Civil War : Frontline, Accused part1 (aout 2006)). La première des histoires (elle-même en plusieurs parties) est scénarisée par le grand Mark Millar, qui est assez connu pour apporter une vision des super héros moins tendre qu’à l'accoutumée. Le scénariste, dès ce premier chapitre, arrive à chambouler et surprendre, en particulier, en faisant de Capitaine America le premier héros à se rebeller contre cette loi. Les dessins de Steve McNiven (Ultimate Secret), de même que l’encrage de Dexter Vines et les couleurs de Morry Hollowell, forment un ensemble à la hauteur du titre. Une petite perle visuelle avec des prises de vues variées et détaillées. On notera en particulier une scène d’action superbement découpée avec le Capitaine America.
Civil War 1, dessin de Steve Lieber

« L’accusée » est scénarisée par Paul Jenkins (The Darkness). L’histoire, annoncée en 11 parties, ne donne pour l’instant qu’un petit aperçu de ce qu’elle pourrait être. Directement liée à l’événement Civil War, elle est avant tout une introduction, et il est vraiment difficile de se faire un avis sur cette première partie. La seule chose de sûr, c’est que ce premier fragment se lit vite et bien. Le dessin est de Steve Lieber (Conan the Usurper #1-3). Le style du dessinateur est plutôt correct bien que plus classique. Par contre, je trouve les couleurs de June Chung vraiment moyennes.

La conclusion de

Voici un premier chapitre qui inaugure le meilleur, d’autant que s’il est facile pour un scénariste de faire revivre des super héros soi-disant morts, il sera beaucoup plus compliqué de faire oublié que désormais des identités seront révélées. Bien que pour l’instant aucune des identités cachées ne fut dévoilée.

Que faut-il en retenir ?

  • Mark Millar commence fort !
  • Le dessin de Steve McNiven

Que faut-il oublier ?

  • Les couleurs de June Chung sur Civil War, ligne de front

Acheter Civil War 1 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Civil War 1 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Marvel

En savoir plus sur l'oeuvre Marvel