75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les Arcanes de Naheulbeuk, La vie d'aventurier tome 3 [2010], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 21 août 2010 à 14h15

Quand j'aurai mon niveau 3, j'achèterai un carquois...

J'y mettrais des flèches magiques
Du genre qui arrache un bras
C'est un peu ça, la vie d'aventurier
Et on y va, y'a des squelettes à poutrer!


Des boudins et des elfes, deuxième tome de cette sorte de Rubrique-à-brac consacrée au monde de Fangh, fut de lecture très décevante. Tant et si bien que j'ai fini par me demander si John Lang n'avait pas trop cédé aux appels du vulgaire mercantilisme. Il faut dire que la tentation est forte. Il est si facile de tirer quelques piècettes aux geeks accrocs à ce séduisant univers déjanté! D'autant plus que je ne porte pas un regard très conciliant vers les éditions Clair de Lune (un préjugé que je regrette parfois).

A la lecture étonnament agréable de ce tome 3, intitulé La vie d'aventurier, m'ait progressivement venu à l'esprit que ce constat de baisse de régime, je n'ai pas été le seul a l'avoir ressenti. Car si ce nouvel opus (qui traine depuis plusieurs mois dans ma bibliothèque, c'est dire ma motivation...) est nettement plus drôle que le précédent, c'est parce que l'équipe créative a sollicité la collaboration de nouveaux scénaristes (les principaux rédacteurs de l'encyclopédie internet). Les textes de La vie d'aventurier sont donc le résultat des efforts de John Lang, bien entendu, mais aussi d'Audrand, de Oph, Jahanet ZAZ. Au final, lorsque l'on tourne la dernière page de l'album, un constat saute aux yeux: les meilleures chroniques sont celles qui ne sont pas sorie de l'esprit de John Fang!

Cela ne veut pas dire que la moitié de ce tome 3 est à jeter (John Fang est l'auteur de tous les textes de la page 3 à la page 25). Ainsi, la chronique de La bataille de Zoug-Amag-Zlong est divertissante avec son Hamsterzilla et ses castor-ninjas, et les clins d'oeil et références geek prêtent toujours à sourire. Mais, comme souvent, les chansons ne donnent pas l'effet comique escompté (contrairement aux versions audio) et les gags, souffrant d'un évident essouflement, font souvent long feu. Non, c'est décidé, on préferera l'excellente Chronique de l'Aventurier d'Ophand ou Les Nains en guerre de Jahand (très drôle le coup des pelles). Voire même le très potache sondage de ZAZ sur "l'influence du développement mammaire des membre féminins au sein de votre cellule groupale" et ses "pièges Halakon". A noter, en fin d'ouvage, trois chouettes cartes dessinées par John Lang.

Par contre, pour les dessins, Marion Poinsot reste seule derrière les crayons (assistée de Sylvie Sabater, chargée de la mise en couleur). Les lecteurs s'étant habitué à son style cartoon très particulier (et que j'ai appris à aimer après quelques début difficiles), il n'aurait pas été très judicieux d'en changer. Dans l'ensemble le travail est de qualité, avec des personnages aux expressions rigolotes. Seules les planches 41, 42 et 43 me semblent un peu "bâclées".

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les Arcanes de Naheulbeuk, La vie d'aventurier tome 3 [2010]

Nicolas L.
67

Avec cet apport de sang neuf, on assiste à un rehaut de la qualité des Arcanes de Naheulbeuk. En s'entourant de collaborateurs, John Lang a, selon toute évidence, fait le bon choix, les chroniques les plus drôles n'étant pas les siennes. Les dessins de Marion Poinsot sont toujours aussi rigolos et son style est désormais une partie essentielle de l'univers du Donjon. Au final, La vie d'aventuriers est un album de gags plutôt divertissant et parfois même bien drôle. Un album qui me réconcilie un peu avec la franchise.

Que faut-il en retenir ?

  • Les dessins de Marion Poinsot
  • Les cartes
  • Un rehaut qualitatif de la franchise qui fait plaisir
  • Quelques chroniques bien drôle

Que faut-il oublier ?

  • Un humour pas toujours efficace
  • Des chansons qui, en version BD, ne donnent pas grand chose

Acheter la Bande Dessinée Les Arcanes de Naheulbeuk, La vie d'aventurier en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Arcanes de Naheulbeuk, La vie d'aventurier sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le donjon de Naheulbeuk