75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les arcanes de Naheulbeuk, Des boudins et des elfes >

Critique de la Bande Dessinée : Les arcanes de Naheulbeuk, Des boudins et des elfes

Avis critique rédigé par Nicolas L. le lundi 9 novembre 2009 à 00:24

Des dessous peu affriolants

A l’instar du désormais célèbre Kaamelott, Le donjon de Naheulbeuk est devenu l’un des icônes de la culture geek française. Tant et si bien que, comme pour la série d’Alexandre Astier, il serait presque inconvenant, pour tout fan de sous-culture qui se respecte, d'égratigner l'oeuvre, ne serait-ce que par une simple remarque. Pourtant, pourtant, tout comme j’ai trouvé les deux dernières livres de Kaamelott assez décevants (mais là est un autre débat), je n’ai pas retrouvé dans les derniers ouvrages de John Lang la fougue créative de ses débuts. Et j'ose le dire.

Ce deuxième tome des Arcanes de Naheulbeuk suit le même principe que le précédent. On se retrouve donc avec dans les mains une sorte de Dingodossiers (ou de Rubrique-à-brac) version fantasy. où John Lang continue de nous faire découvrir, avec son habituelle verve potache, les différentes composantes de la Terre de Fangh, avec ses descriptions de lieux et de personnages. On trouve une nouvelle fois les plans du donjon de Naheulbeuk (niveaux 2, 3, 4, 5, 6), des chansons illustrées, des petits jeux ridicules, des publicités, la descriptions de quelques classes de personnage (le voleur et le ménestrel), des monstres et des « personnages non joueurs » (dont le célèbre Zangdar)

Mais John Fang, s’il ne manque pas de talent, n’est ni Gosciny, ni Gotlib, et force est de constater que sa créativité est en phase d’essoufflement. Ou que, finalement, il n’y a plus grand-chose de drôle à dire sur l’univers de Naheulbeuk, du moins en conservant cette mécanique d’approche. Difficile de ce prononcer. Ce qui est certains, c’est que j’ai eu la désagréable sensation que Le donjon de Naheulbeuk ne continuait d’exister que pour son aspect mercantile, qu’il était désormais un simple gagne-pain pour les auteurs et les éditions Clair de Lune. Une impression amplifiée par le fait que cette bande dessinée s’adresse essentiellement à un public de fans à la recherche de collectors.

Bon, attention, tout n’est pas à jeter dans cet ouvrage. Les dessins de Marion Poinsot sont toujours aussi amusants et plusieurs sketches valent vraiment le coup d’être lus. Mon préféré est sans hésitation la chroniques de quatre planches intitulée « Combien faut-il de nains pour creuser en 2 jours un tunnel de 28 mètres dans du granite ? » John Fang nous démontre là de manière très drôle que, pour ce faire, il est nécessaire d’engager 48 nains, dont seulement 6 seront affectés aux travaux de terrassement (les autres amènent la bière, surveillent le chantier, etc.). Mais, à la lecture de l’ensemble, je dois bien vous avouer que j’ai pas très souvent souri – et encore moins ri.

50

Produit essentiellement réservé aux fans de l’univers de Naheulbeuk, ce deuxième tome des Arcanes ne m’a pas vraiment séduit. J’ai trouvé, en de nombreuses occasions, l’humour poussif, et j'ai eu l’impression que John Fang manque désormais d’inspiration et n’utilise désormais son œuvre que comme une lucrative source de revenus. Restent quelques bons gags et les dessins de Marion Poinsot, vraiment marrants.

Critique de publiée le 9 novembre 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • Quelques bons gags
  • Les dessin rigolos de Marion Poinsot
  • L'univers de Naheulbeuk

Que faut-il oublier ?

  • Une impression d'essoufflement
  • Un produit essentiellement réservé aux fans

Acheter Les arcanes de Naheulbeuk, Des boudins et des elfes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les arcanes de Naheulbeuk, Des boudins et des elfes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Le donjon de Naheulbeuk