75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les arcanes de Naheulbeuk, L'arrière-boutique de la Terre de Fangh
Les arcanes de Naheulbeuk, L'arrière-boutique de la Terre de Fangh >

Critique de la Bande Dessinée : Les arcanes de Naheulbeuk, L'arrière-boutique de la Terre de Fangh

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 5 avril 2008 à 1758

Le monde de Fangh dévoilé

Les Arcanes de Naheulbeuk se présente sous la forme d’un recueil encyclopédique regroupant au sein du même ouvrage des textes et des dessins originaux ainsi que des transpositions illustrées de différents « sons mp3 » propres au concept premier de la série.
On y retrouve des chansons, des publicités, des présentations de classes de personnages, des extraits d’atlas, de cartes de donjons et de bestiaire. Le tout, évidemment, sur un ton très parodique et potache, avec une imagerie et une approche empruntant à la culture geek et rôliste.
L’ensemble est plus au moins bien réussi. Si l’on ne peut remettre en cause la qualité des dessins de Marion Poinsot, irréprochables, certains gags perdent énormément d’efficacité lors de leur retranscriptions graphiques ; les chansons par exemple, qui doivent une partie de leur puissance comique aux voix délirantes et aux musiques de Pen of Chaos. Par contre, les petites histoires dessinées présentant les origines de personnages du Donjon sont toutes très amusantes, même si parfois l’on a l’impression que les auteurs ont perdu un peu de leur « fougue » parodique.
Les pages centrales de la BD sont consacrés à la présentation de cartes. Des cartes de cités – celles rencontrés par nos héros dans la saga du Donjon – mais aussi celle du donjon de Naheulbeuk avec ses quatre niveaux. Y est tracé dessus, au stylo, le trajet effectué par les personnages lors des premiers tomes du cycle de Naheulbeuk. Très drôle, et nul doute que de nombreux rôlistes farceurs vont tenter de reconstituer l’aventure avec leurs propres personnages de niveau 1.

La conclusion de

Les Arcanes de Naheulbeuk, c’est un peu comme les Dingodossiers de Gotlib et Goscinny, mais en version médiéval fantastique et en moins drôle. Cela ne vaut pas dire que l’album est raté, loin de là, mais il se révèle assez inégal dans le niveau d’efficacité de ses gags. De plus, il ne faut pas s’ôter de l’esprit que son aspect très référentiel en fait un produit presque essentiellement réservés au fans qui, eux, seront ravis de pénétrer dans les « secrets » du monde de Fangh.

Que faut-il en retenir ?

  • Dessins de Marion Poinsot très agréables
  • Un coté geek enthousiaste et potache très sympathique
  • Quelques bons gags

Que faut-il oublier ?

  • Retranscription graphique à l’efficacité variable
  • Un produit pour fans

Acheter Les arcanes de Naheulbeuk, L'arrière-boutique de la Terre de Fangh en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les arcanes de Naheulbeuk, L'arrière-boutique de la Terre de Fangh sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le donjon de Naheulbeuk

En savoir plus sur l'oeuvre Le donjon de Naheulbeuk