75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Terminator 3 >

Critique du Film : Terminator 3

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 7 août 2003 à 12:58

Le retour en force de Skynet

Le TX contre attaque
Dans un passé pas si lointain Sarah Connor était pourchassée par un puissant cyborg du nom de « Terminator ». Aujourd’hui celui-ci revient mais pour traquer le fiston et sa future copine.
Qui de nos jours n’a jamais encore vu Terminator ou sa suite « Le jugement dernier » ? Alors que le premier est devenu culte pour son histoire et le charisme de son cyborg, le second révolutionnait et ouvrait une nouvelle ère dans le cinéma des effets spéciaux.
Faire un troisième film consistait à se mettre sous une peau de banane, Cameron l’avait compris et passe donc la relève à Jonathan Mostow (réalisateur du réussie Breakdown ). Passer derrière Cameron compliquait donc encore plus la tache. Et pourtant le réalisateur peut avoir la conscience tranquille sa mise en scène est simple et directe, accompagnant toujours de la meilleur façon l’action. Pas d’effets gratuits à la Matrix, pas de coupe à la tronçonneuse, le réalisateur sait filmé et n’à pas besoin de tromper le spectateur.
Les scènes d’actions très réussies et spectaculaires ne révolutionneront pas comme en son temps l’avait fait T2, et l’histoire n’est qu’une redite. La force de T3 est d’avoir trouvé une réponse à comment faire une suite à T2 (ce qui n'est déjà pas facile) et comment lui avoir apporté un effet de surprise. Ainsi si T2 était une reproduction scénaristique de T1 en beaucoup plus impressionnant, T3 à le mérite de changer de chemin une fois la première demi-heure passée pour arriver à un final très réussi.
Si l’idée à la base de mettre un Terminator féminin pouvait paraître un peu trop «ciblée », autant dire qu’une fois le film lancé Kristanna Loken fait oublier tous cela, à la fois froide et belle elle représente un superbe mélange du T800 et T1000. Nick Stahl est très convainquant dans son rôle de John Connor futur sauveur de l’humanité, mais victime d’un destin qu’il ne peut changer. Arnold Schwarzenegger retrouve son personnage du T800, moins froid hélas que dans le premier, heureusement il garde toujours la stature qui rend le T800 si impressionnant même avec l’aspect humain.

71

Moins révolutionnaire que l’avaient était en leur temps T1 et T2, T3 n’en demeure pas moins une très bonne surprise. Le pire se laissé présager et pourtant Jonathan Mostow arrive à nous faire passer un très bon moment et même à nous surprendre.

Critique de publiée le 7 août 2003.

Acheter Terminator 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Terminator 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Terminator