75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Le Monde de Narnia
Le Monde de Narnia >

Critique du Film : Le Monde de Narnia

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 22 décembre 2005 à 0650

Un monde avant tout pour les plus jeunes !

Période de Noël oblige, les films à grand spectacles sortent en pagaille et certain sont quasi sûr de marchés. En particulier Narnia. Pourquoi quasi sûr de marcher ? Tout simplement parce que les Chroniques de Narnia sont composés de sept livres, traduits en 29 langues, vendus à plus de 85 millions d'exemplaires. L’auteur se nomme C.S. Lewis. Et ici le film s’inspire du livre l’armoire magique. La question d’ailleurs qui se pose est pourquoi un titre aussi pour le film aussi long que : Le Monde de Narnia : chapitre 1 - le lion, la sorcière et l'armoire magique ? Je le trouve lourd et pesant et peu accrocheur.
La mise en scène est confiée à Andrew Adamson. Un gros projet pour quelqu’un qui a su surtout se faire remarquer par la mise en scène de la série d’animation Shrek. Le Challenge est pourtant autre ; en plus de la synthèse, il se rajoute les décors naturels de la nouvelle Zélande et des acteurs en chair et en os. Sa mise en scène tient la route, mais l’homme souffre complètement d’identité et de personnalité. A réaliser une parodie comme Shrek, on aime à voir des références et des mises en scènes d’autres films ; mais voilà nous sommes ici dans un film. Et si le copier/coller et allusions à d’autres plans de films à l’avantage d’avoir une certitude du résultat ; il en découle une perpétuelle impression de déjà vu. Au final le résultat manque d’âme. Les plus jeunes y verront cependant là qu’un film divertissant offrant des plans visuels carrés et plaisant à l’œil, mais les plus vieux une tonnes de clichés et de reprises.


Pour les acteurs interprétant les enfants, les choix ont été assez judicieux. En particulier pour la jeune Lucy (Georgie Henley) qui nous rappelle l’aptitude déjà très jeune de Drew Barrymorre à donner une âme et une personnalité devant la caméra. A l’opposé, Tilda Swinton qui joue la sorcière blanche : filmographie et une expérience plus imposante (Broken flowers, Constantine, Vanilla Sky,…) ; mais ce n’est pas pour autant qu’elle est meilleure. Au contraire, la tendance est plutôt à sur-jouer. L'actrice Michelle Pfeiffer fut initialement pressentie et je regrette qu’elle ne soit pas rester sur le projet. Elle aurait certainement été une meilleure méchante. A noter pour terminer mes remarques sur le casting, qu’il est amusant de voir le film dans sa version original et entendre la voix de l’éternel mentor Liam Neeson. Une voix connue essentiellement pour ça et qui une fois de plus correspond parfaitement à l’idée du lion qui va enseigner aux jeunes sa perception du monde.
La réussite de ce film se sont avant tout les effets spéciaux, qui, si parfois, laissent entrevoir quelques failles, restent dans l’ensemble d’une belle qualité. Surtout en particulier pour le fameux Lion, ou encore, les castors qui permettent à ses animaux de s’accaparer d’une véritable personnalité et performance presque d’acteur. La musique de Harry Gregson-Williams de même correspond parfaitement à se monde et permet de belles envolés héroïque à certains moment du film.
Mais voilà si dans l’ensemble c’est plutôt positif, la naïveté de l’histoire, le manque de personnalité de la mise en scène, le fait que tout soit prévisible, que rien viennent à choquer les plus jeunes font que le public adulte peut rester mitiger devant cette sauce à la Tolkien pour gamins.

La conclusion de

Les Chroniques de Narnia c’est 2h20 d’aventures et d’immerssions pour les moins de 12 ans. Et sinon une fable regardable mais lisse pour les plus âgés. Une version du seigneur des anneaux pour culottes courtes. Pas désagréable pour autant si on garde une âme de Peter Pan, mais dans le registre on a vu des films pour jeunes qui faisaient plus l’unanimité et qui s’oublieront bien moins vite.

Que faut-il en retenir ?

  • De beaux effets spéciaux
  • Une belle musique de Harry Gregson-Williams
  • La très jeune actrice mais déjà talentueuse Georgie Henley

Que faut-il oublier ?

  • Le manque de personnalité de l’ensemble
  • La naïveté du récit
  • Messages moralistes parfois trop appuyé.

Acheter Le Monde de Narnia en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Monde de Narnia sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les chroniques de Narnia

En savoir plus sur l'oeuvre Les chroniques de Narnia