75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Spider-Man
Spider-Man >

Critique du Film : Spider-Man

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 21 février 2003 à 1123

Spiderman arrive sur toile !

1962, Amazing Fantasy numéro 15 s’apprête à livrer son dernier numéro. À l’intérieur de celui-ci, un personnage destiné à peu d’avenir : Spider-Man ! Et pourtant, après 40 de comics, voilà que débarque sur nos toiles l’un des héros les plus connus des comics.
Il y a bien plus de 10 ans que la rumeur parle de voir Spider-Man au cinéma. Aujourd’hui la rumeur n’est plus, après le succès des X-Men, il devenait évident que Spider-Man verrait le jour. Columbia et Sony ont jugés bon de confier le projet à Sam Raimi. Un choix très étonnant si on n’en juge que le réalisateur avait surtout côtoyé les petits budgets cinématographiques. Selon mon point de vue : un choix très judicieux vu le talent du bonhomme qui avait déjà donné un véritable esprit bande dessiné à son film Darkman.
À la vue du film, le choix de Sam Raimi se révèle vraiment judicieux ! Son humour et sa personnalité bien à lui sont présents de tout le long, même si on sent que par moment le réalisateur a dû faire quelques petites concessions aux producteurs. À l’instar de son personnage de Ash sur la série de films "Evil Dead", Sam Raimi n’hésite pas à faire morfler son héros.


Mon regret se situe plus dans les choix scénaristiques d’introduire Mary Jane Watson, plutôt que Gwen Stacy ou Betty Brants. Betty fut le premier rencard de Peter Parker et Gwen, son premier grand amour. Si les scénaristes avaient mis en scène le personnage de Gwen Stacy, il n’y a aucun doute à ce que la fin laisse plus d’un spectateur sur le carreau. À l’inverse, nous nous retrouvons dans un affrontement final plutôt léger où le soutien des New-Yorkais vers Spider-Man est une contradiction aux comics, mais plutôt un message après 11 novembre, bien trop appuyé.
Mon autre petit bémol se situe aussi dans le costume du Bouffon vert, bien trop "Power Rangers" pour mon goût, et forcément ridicule. Un costume qui ne met pas du tout en valeur le superbe jeu d’acteur de Willem Dafoe. L’acteur est parfait dans ce rôle de schizophrène et correspond parfaitement à l’idée qu’on pouvait avoir du personnage de Norman Osborn.
Tobey Maguire est parfait dans le rôle de Peter Parker, et n’hésite pas à donner de sa personne pour en prendre plein la gueule. L’acteur est autant crédible dans son rôle de jeune étudiant tête de Turc que dans son rôle en costume. D’ailleurs à l’inverse du costume du Bouffon, il faut saluer le travail fait sur celui de Spider-Man qui est totalement fidèle et qui a une fière allure. C’est simple, il ne paraît jamais kitch !
Le reste du casting se compose d’acteurs faisant merveille. James Franco laisse présager un grand avenir comme comédien et Kristen Dunst est plus ravissante que jamais, même si son personnage est peut-être le plus caricatural. Les fans de Sam Raimi pourront se réjouir d’une apparition de Bruce Campbell, et les fans de comics apprécieront particulièrement J.K. Simmons en Jameson plus vrai que nature.

La conclusion de

Spider-Man est une adaptation de Comics à la hauteur des attentes. Fun et dégageant une véritable personnalité, le film est assez fidèle à l’esprit du comics. Pas parfait, mais un grand et beau spectacle qui se reverra avec plaisir !

Acheter Spider-Man en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Spider-Man sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Spider-Man

En savoir plus sur l'oeuvre Spider-Man