75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : SPIDER-MAN HS 22 - House of M, par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 29 avril 2006 à 08h44

Une nouvelle vie pour Spidey !

Imaginez si… Peter Parker n’avait pas perdu ses proches. S’il avait encore dans son entourage : Gwen Stacy, oncle Ben, Capitaine Stacy. Sa vie actuelle aurait-elle été autre ?
Non, ce n’est pas un rêve, ce n’est pas un «Wath if…», mais bien la réalité de l’univers Spider Man. Comment est-ce arrivé ? Cela fait suite à la première partie du comic book "House of M.", lecture quasi indispensable pour saisir cette hors série. Une mutante dans la série nommée ‘sorcière rouge’ par ses pouvoirs, bascule les vengeurs dans une réalité transformée. Spider Man faisant partie désormais des vengeurs au côté de Wolverine ou Capitaine America se retrouve en première ligne dans le chamboulement orchestré par la mutante.
Dans ce Nouveau Monde, c’est les mutants qui ont le pouvoir, dans ce Nouveau Monde Spider Man est heureux (enfin presque). Mais le plus incroyable c’est que les scénaristes Mark Waid et Tom Peyer nous montrent très bien que le véritable amour de Parker est bien Gwen Stacy et non Mary Jane. Bien sûr, Parker connaît moins M.J. dans ce monde, mais ouvertement il est très clair à cette lecture que Parker aurait terminé sa vie avec Gwen si elle n’avait pas été morte (La Marvel préparait-elle le terrain pour faire éventuellement un changement de situation sur les films ?).


Palpitant de bout en bout, les scénaristes nous montrent un Peter Parker autodestructeur. Un Parker incapable de ne pas créer ses propres dilemmes. Au final si le monde change, où les perspectives de vues changent, Peter Parker lui reste le même.
Le Dessin de Salvador Larroca est magnifique. Détaillé, expressif aux contours clairs. Les plans sont variés et certaines pleines pages laissent la part belle à l’illustrateur. Bulles de dialogues et dessin se réunissent très bien ce qui n’occasionne aucun problème de lecture. Les couleurs de Liquipi et l’encrage de Danny Miki clôtureront à merveille l’ensemble et retranscriront parfaitement les traits du dessinateur. L’ensemble apportera quelque chose de vraiment agréable à l’œil qui contribuera parfaitement à se glisser dans l’histoire.

La conclusion de à propos du Comics : SPIDER-MAN HS 22 - House of M

Richard B.
90

Spider Man hors série 22 : House of M. est très bon. Peter Parker prend le dessus et nous montre que quoiqu’il arrive, il est le spécialiste pour se compliquer la vie. À l’égale de nous lecteur ? Dessin accrocheur, histoire palpitante avec le plaisir de retrouver la famille Stacy. Du tout bon, mais avec une certaine obligation pour le lecteur de lire le House of M du mois d’avril 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Dessin somptueux de Larroca
  • Plaisir de retrouver Gwen Stacy
  • Peter Parker sur un angle de vie réussite

Que faut-il oublier ?

  • Une certaine obligation de lire House of M

Acheter le Comics SPIDER-MAN HS 22 - House of M en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de SPIDER-MAN HS 22 - House of M sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Spider-Man