75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Globalement inoffensive
Globalement inoffensive >

Critique du Roman : Globalement inoffensive

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 11 septembre 2011 à 2359

Globalement réussi

"L'histoire de la Galaxie est devenue passablement confuse, pour un certain nombre de raisons: d'une part parce que ceux qui essaient de la consigner sont devenus passablement confus eux-mêmes, mais aussi parce que certains événements fort confondants s'y déroulent de toute façon..."

Arthur est décidément peu verni. En quelques temps, il perd Fenchurch, l'amour d'une vie sentimentale plutôt pauvre, apprend qu'il a une fille avec Trillian sans l'avoir effleu(o)rée et que la Terre a été détruite - dans cet univers ou dans une autre parce qu'elle était globalement inoffensive.
Il n'a d'autre choix que prendre le taureau par les cornes et de fuir dans un endroit où il sera enfin tranquille, du moins où on n'essaiera pas de le tuer dans les prochaines 24 heures...

Dernier roman de la pentalogie du regretté Douglas Adams, Globalement inoffensive a été récemment réédité aux éd. Denoel coll Lunes d'encre. En même temps que la publication d'Encore une chose, écrit par l'auteur de roman jeunesse Eoin Colfer. On y reviendra prochainement.

Après le coup de mou du quatrième volet, l'auteur humoristique britannique reprend du poil de la bête avec ce dernier roman globalement de bon niveau. On y rencontre de nouveaux personnages. Tricia, qui n'est autre que Trillian issue d'une autre dimension, est une célébrité du show biz - c'est une journaliste universellement reconnue - qui a beaucoup de vices dans la mesure où elle est prête à beaucoup pour un scoop.
L'autre est Aléa, sa fille qu'on lui a honteusement cachée et qui a un caractère bien trempé. On peut même dire qu'elle vraiment chiante.

L'histoire nous réserve aussi quelques bons moments, dont celui où Arthur rencontre le King dans un bar sur une planète désolée. Enfin, rendons grâce aux autres personnages sans lesquels le précédent roman de la série avait manqué de saveur et de couleur. Citons notamment Ford Prefect, toujours aussi dingue: il vient de Betelgeuse.

La conclusion de

La série Le Guide Galactique est enfin conclue sur une bonne note, 8 ans après Salut, et encore merci pour le poisson et 10 après La vie, l'univers et le reste.
Au final, Le Guide Galactique est un cycle d'anthologie, un classique qui a traversé les décennies sans perdre une ride. Cette SF humoristique n'a encore pas été égalée.

Acheter Globalement inoffensive en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Globalement inoffensive sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Guide Galactique

En savoir plus sur l'oeuvre Le Guide Galactique