75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La Guerre des mondes >

Critique du Film : La Guerre des mondes

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 28 septembre 2005 à 03:34

Où est l'esprit du roman ?

Aujourd'hui. Ray Ferrier est un homme qui vit mal son divorce. Il a pourtant la garde alternée de ses enfants Rachel et Robbie, mais ce dernier tourne mal, lui aussi affecté par le divorce, et passe son temps, lorsqu'il est chez son père, enfermé dans sa chambre à écouter musique et regarder la télévision. Pourtant, Ray tente ce qu'il peut pour se rapprocher de ses enfants, mais le coeur n'y est pas. Un étrange orage éclate alors ce jour-là, et la foudre frappe un nombre incroyable de fois au même endroit. Ray décide d'y jeter un coup d'oeil sur le lieu de rassemblement de toute la ville. Surgit alors un tripode, certainement pas un artefact d'origine humaine qui commence à vaporiser les gens et le bâtiments tout autour. D'autres apparaissent et c'est le début de l'éradication de toute forme de vie humaine...

La guerre des mondes: l'émergence des tripodes. Ray Ferrier (Tom Cruise)
La guerre des mondes: l'émergence des tripodes. Ray Ferrier (Tom Cruise)

Les ingrédients. L'affiche du film avait de quoi être alléchante: un réalisateur de renom, Steven Spielberg (celui qui avait réalisé Minority report avec esthétisme et respectant relativement bien l'esprit de l'univers de Philip K.Dick, le réalisateur de E.T., rencontre du 3ème type , Les Dents de la Mer, A.I. où le un contenu était souvent fort intéressant), des acteurs connus comme Tom Cruise (remarquable dans Minority Report, son rôle de flic trahi lui allait comme un gant), Tim Robbins  (il n'y a qu'à voir la performance de cet acteur dans les évadés) et un potentiel scénaristique extraordinaire, rien de moins que le roman de Herbert George Wells, La Guerre des mondes La critique de l'impérialisme anglais.

La guerre des mondes: Harlan Ogilvy (Tim Robbins), Ray Ferrier (Tom Cruise) et Rachel (Dakota Fanning). Rachel (Dakota Fanning). Justin Chatwin (Robbie)
La guerre des mondes: Harlan Ogilvy (Tim Robbins), Ray Ferrier (Tom Cruise) et Rachel (Dakota Fanning). Rachel (Dakota Fanning). Justin Chatwin (Robbie)

Le résultat. Le résultat est que ce qui aurait dû être une histoire se passant en 1897 en Angleterre, est d'abord transposé à notre époque aux USA. OK, pas de problème, ce n'est qu'une adaptation et on peut comprendre qu'il est plus facile de faire un film contemporain pour que le public y adhère plus facilement. Mais le problème est que l'Amérique aurait dû être la cible de la critique impérialiste. Et en fait de critique, le thème principal, le propos du narrateur du roman n'est relégué qu'en background, de sorte que le but premier du roman est détourné. Spielberg (ou/et les scénaristes) remplace cette idée maîtresse par le thème de la famille éclatée, les parents séparés, le père indigne qui va reconquérir ses enfants par des actions héroïques. Cela ne pouvait aboutir qu'à cette fin mielleuse au possible pour comprendre que le père et le fils sont définitivement réconciliés. Etait-ce nécessaire ?

La guerre des mondes: effets spéciaux époustouflants
La guerre des mondes: effets spéciaux époustouflants

On l'a vu, sur le fond, Spielberg passe à côté de son sujet. Techniquement, le jeu des acteurs est très moyen. Tom Cruise sautille dans tous les sens (comme lors de son interview d'Oprah Winfrey), Dakota Fanning passe son temps à crier ce qui, au bout d'un moment, est limite saoulant, et Justin Chatwin passe totalement au travers de son rôle. 
Les dialogues sont parfois assez risibles (dans la voiture: "ce sont des terroristes ?... des Européens ?") Quelques incohérences scénaristiques alourdissent la note déjà salée.

Malgré tout... on ne peut qu'être bluffé par les effets de la bande son, notamment les lasers (?) et le bruit signalant la présence des tripodes. La bande musicale est de qualité, John Williams à la barre, et campe une vraie atmosphère, une ambiance stressante et excellemment entretenue. Les effets spéciaux visuels dépassent de loin ce qui s'est fait depuis Minority report .

La guerre des mondes: Envahisseurs !
La guerre des mondes: Envahisseurs !



Au final, on retiendra essentiellement pour ce film l'ambiance, l'ambiance et l'ambiance.

 

50

Une grosse déception. Au lieu de voir un film de SF, on assiste à un bon gros film d'action.

Critique de publiée le 28 septembre 2005.

Acheter La Guerre des mondes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Guerre des mondes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de La Guerre des mondes