75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Hellboy
Hellboy >

Critique du Film : Hellboy

Avis critique rédigé par David Q. le samedi 28 août 2004 à 0537

Un gars d'enfer

Hellboy : Une histoire et un personnage
Après avoir ouvert une porte sur un monde parallèle, une jeune créature rouge, Hellboy, s’est échapée de son monde. Le Dr Broom l’a ensuite récupéré pour l’utiliser, ainsi que d’autres être étranges, dans des opérations spéciales. Un département secret est créé pour accueillir les créatures aux pouvoirs spéciaux. Issue d’un comic book, Hellboy est un petit diable qui souhaite s’intégrer dans le monde des humains en limant ses cornes. Retenu prisonnier dans les sous-sols du département, il ne sort que lorsque c’est nécessaire sous l’œil de ses gardiens. Alors quand un démon millénaire revient parmi les vivants, c’est l’occasion pour Hellboy de faire un petit tour.
Personnage attachant, Hellboy ne fait pas dans la dentelle. Fumant le cigare, avalant des plats entiers de nourriture à chaque repas et défonçant les murs à coup de poing (son bras gauche est énorme et fait de granite), ce super héros est cependant en proie à des sentiments bien humains. Amoureux depuis son plus jeune âge de Liz Sherman, une femme capable de déclencher des déluges de feu. Ils forment avec leur ami Abe, un homme-poisson médium, habitant aussi avec Hellboy, un trio de choc aux pouvoirs étonnants.Un bon film, mais sans plus
Le film déborde d’effets spéciaux, de combats monstrueux et de répliques marrantes. Sous couvert de l’approche de l’apocalypse, qui sera déclenchée par la vrai personnalité diabolique d’Hellboy, le scénario reste assez moyen et est surtout le prétexte pour voir nos trois compères combattre des créatures gluantes et maléfiques. Les meilleurs moments restants ceux où Hellboy s’échappe et n’en fait qu’à sa tête. N’ayant pas lu le comics, je ne saurais dire si cette adaptation est fidèle ou non à l’original, mais l’univers n’est pas assez développé dans le film pour permettre d’en apprécier les subtilités. Le centre du paranormal est pourtant une bonne idée et la personnalité d’Hellboy, magnifiquement interprété par Ron Perlman aurait pu élever Hellboy un cran au dessus. Guillermo Del Toro est cependant tombé dans le piège des clichés là ou Sam Raimi a réussi avec Spiderman 1 et 2 à être un peu original.

La conclusion de

Hellboy n’en demeure pas moins un des meilleurs films adapté de comics. Aucun défaut n’est apparent mais c’est plutôt l’impression générale qui ressort du film qui l’empêchera de devenir un excellent film. Hellboy est plaisant à voir mais ce mélange de super héros assumé et de monstres sera bien plus apprécié par les connaisseurs du comics. L’histoire d’amour entre Hellboy et Liz est cependant très touchante et échappe aux clichés du genre. Difficile de ne pas aimer ce film, votre degré de fan définira ensuite son statut de film culte à bon film.

Acheter Hellboy en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hellboy sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hellboy

En savoir plus sur l'oeuvre Hellboy