75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les Morts
Les Morts >

Critique de la Bande Dessinée : Les Morts

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 25 novembre 2006 à 0341

B.P.R.D. une série qui a du mordant !

Le Bureau de Recherche et de Défense sur le paranormal, fondé en 1944, s’apprête à déménager pour installer sa base en montagne. En plus du déménagement, l’équipe du B.P.R.D. se retrouve aussi à devoir accepter un nouveau chef : le capitaine Daimio. Si Roger l'Homoncule et Johan Kraus accepte la nouvelle plutôt facilement, Liz Sherman a beaucoup plus de mal à se faire à ces changements. Pendant ce temps, Abe Sapien s’apprête à découvrir ses origines et même retrouver sa femme.


Mike Mignola étant assez pris par les aventures de Hellboy et plutôt satisfait de la série B.P.R.D., décide cette fois dans choisir la trame et les axes principaux et de confier l’écriture de l’histoire a John Arcudy, un spécialiste dans le domaine des adaptations de licences en comics : Robocop, The Mask, Predator, Aliens,… C’est Mignola, qui le dit lui-même, « John est un excellent scénariste, et il est passé maître dans l’art de se mouvoir entre humour et horreur ». Et je confirme. Comme suggérée au-dessus, l’histoire suit deux groupes ; d’un côté il y a Toute la troupe du B.P.R.D. et leur fameux déménagement et de l’autre Abe Sapien et ses retrouvailles avec sa femme. L’un joue plutôt sur l’humour et l’horreur burlesque alors que le second sur le drame. La partie avec la troupe du B.P.R.D et leur nouveau capitaine est totalement jouissive. Que ce soit les échanges entre Liz et le capitaine Daimio ou celui-ci avec Roger l'Homoncule. Daimio est à la fois le stéréotype même du réactionnaire et de l’étroit d’esprit que se retrouve en charge d’un groupe qui lui demandera à l’inverse une vision large et tolérante. Ensuite, il y a donc là partie touchante et plus émotionnelle avec Abe Sapien. Ce dernier se retrouve, à réapprendre à aimer et se trouver coincé dans son passé. Un passé qui fut de merveilleux souvenir et dont il devient très dur pour lui, comme pour sa femme ‘morte’ d’avancer et d’aller vers là où leurs chemins les sépares. Entre humour et émotion, entre burlesque gore et fantaisie, John Arcudy et Mike Mignola trouvent le bon équilibre et signent la meilleure histoire des B.P.R.D.

Guy Davis ne manque pas de style, et ce n’est pas la Requiem de notre staff qui me contredira : elle ferait presque une fixation sur ce dessinateur s’il n’y avait pas un dénommé Boiscommun. Bon, revenons au sujet, je m’égare dans la vie privée du staff. Guy Davis a un trait et une façon de dessiner reconnaissable à tous les coups ! Entre B.P.R.D. et les zombies qui ont mangé le monde, Guy Davis sort très peu du registre qui lui réussit et c’est tant mieux pour nous lecteurs. Le dessinateur est doué pour transmettre les expressions et émotions, de même que son sens du cadrage est toujours en adéquation avec les propos, ce qui permet aisément de rire ou être touché selon la scène.
Encore une fois, les éditions Delcourt nous font plaisir en offrant un bonus au comics et non des moindres, s’agissant d’un sketchbook de 12 pages sur les croquis et recherche de Guy Davis. À ce stade non seulement c’est une superbe idée, mais de plus cela montre un vrai travail de l’éditeur afin de procurer le plus de matière possible aux fans.

La conclusion de

Meilleure que déjà l’excellent tome 3 de B.P.R.D. Voici le top du top de ce que peu espérer le fan de comics, une superbe édition accompagnée d’un sketchbook, un scénario prenant et un dessin de forte personnalité. Vive Le Bureau de Recherche et de Défense sur le paranormal !

Acheter Les Morts en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Morts sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hellboy

En savoir plus sur l'oeuvre Hellboy