75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Saw 5 >

Critique du Film : Saw 5

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 2 novembre 2008 à 21:07

Non, ça n'est pas terminé !

Une grande saga horrifique, c’est toujours quelque chose de très attendu par les fans de film d’horreur. Parmi les grandes licences, il y en a une qui se démarque des autres, non pas par sa qualité mais par sa nullité.
Après un quatrième épisode au ras des pâquerettes, les producteurs de Saw ont réussi à faire… pire ! Pourtant, c’était difficilement réalisable à la vue d’un Saw 4 complètement à la ramasse, plus gore qu’autre chose, utilisant la violence sans nom pour attirer des spectateurs avides de souffrances et non pas d’un scénario digne de ce nom. Dans ce nouveau volet, Hoffman devient le seul héritier du pouvoir de Jigsaw, malheureusement pour lui, son secret va peut être, être découvert, autant vous dire qu’il n’a pas le droit à l’erreur et doit éliminer chaque menace. A travers des pièges, les frissons vont se multiplier, l’horreur va s’accentuer, et la règle du chacun pour soi entrera dans la danse. Êtes-vous prêt à jouer ?
Ainsi commence ce cinquième épisode, on découvre petit à petit que, comme le quatrième opus, le film ne va faire que tourner en rond sans apporter quoique ce soit de nouveau. Pourtant, on pouvait s’attendre à quelque chose de bien meilleur, avec un changement de réalisateur et de tueur, la saga aurait pu se renouveler convenablement. Mais elle reste pourtant misérablement au fond du gouffre, emprisonnée dans une date de sortie coulée dans le béton, n’offrant aucune liberté. Visiblement ces défauts plaisent aux spectateurs puisque même après 5 épisodes, ils se ruent toujours aux portes des cinémas américains, tous des sadiques ? Surement. Après tout, même après les deux premiers opus d’une qualité scénaristique certaine, on se rend compte que ce qui intéresse les fans, ce n’est pas l’histoire, mais bien les pièges déposés ici et là par un tueur au puzzle. Les géants d’Hollywood l’ont bien compris puisqu’aujourd’hui, un film Saw c’est un film gore avec de nouvelles façons d’assouvir les plaisirs sadomasochistes des spectateurs. A coté de cela, le néant !
En brodant une intrigue à la va-vite sans se soucier des incohérences on assiste à des choses déjà vues, Hoffman que l’on croit fini va revenir sur le devant de la scène grâce à une scène finale annonçant que « tout était prévu ». Complètement loufoques, les passages de ce genre provoquent des rires dans l’assemblée, témoins de scènes pitoyables sans nul doute. Mais comme je vous le disais, ce qui fait aujourd’hui la « saga Saw » ce n’est pas ça, mais plutôt les créations sadiques et violentes inventées par les scénaristes. Comme pour chaque épisode, il y a un nouveau casque, celui-ci est pour sa part assez basique, mais très redoutable. Boite en verre, la victime est dorénavant enfermée dans ce piège prête à s’étouffer sous les yeux dégoutés des spectateurs. Mais le must reste la scène d’ouverture complètement déjantée où le « nouveau joueur » aura le choix de se faire broyer les mains ou se faire couper en deux par un pendule s’il n’arrête pas le mécanisme. Sympathique passage, ultra gore bien entendu mais n’arrivant pas à nous faire ressentir la moindre souffrance éprouvée par la victime.
Pire encore, la marque de fabrique de la série Saw n’est plus présente, le fameux détournement de tète après une scène trop « arrosée » n’est plus d’actualité. Les plans caméra (visiblement confrontés à la censure) ne montrent pratiquement plus rien, si ce n’est des plaies ouvertes ou du sang qui jaillit. Triste reflet d’un cinquième épisode faisant office de goutte d’eau dans un vase rempli à rabord. Petit point positif quand même, la bande-son avec des thèmes orchestrés par Charlie Clouser plongeant dans l’ambiance horrifique.

20

Baignant dans un sentiment de déjà-vu constant, la série Saw patauge inexorablement dans un océan d’immondices. Annoncé comme le renouveau de la série, Saw 5 déçoit encore plus largement que le quatrième épisode. Scénario inexistant, plans caméra n’offrant même pas la possibilité aux spectateurs de se divertir devant d’atroces scènes gore, serait-ce la fin ?

Critique de publiée le 2 novembre 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Moins malsain que le quatrième...

Que faut-il oublier ?

  • ...beaucoup moins
  • Scénario inexistant
  • Drole ?
  • Ennuyeux !

Acheter Saw 5 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Saw 5 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !