75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Les Brigands
Les Brigands >

Critique du Roman : Les Brigands

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 18 mars 2008 à 1402

Un vent du Nord chargé de magie

Lentement balancés au pas de leurs mammouths défilaient devant eux, deux à deux, les géants. Étaient-ce les montures ou les cavaliers qui l'affolaient? Toujours est-il que ébouriffé par tant d'étrangeté, le bourrin de Jon broncha. Fantôme lui-même recula d'un pas, babines retroussées sur un grognement muet. si grand qu'il fût, les mammouths l'étaient bien davantage, et il y en avait des tas et des tas...
Dans la conclusion du tome précédent - L'Invincible Forteresse -, l'auteur George R.R. Martin apportait quelques éclaircissements sur les mystères de son cycle du Trône de Fer tout en amenant bon nombre d'autres questionnements, laissant le lecteur dans un état d'impatience digne des meilleurs cliffhangers de séries télévisées. Dans ce nouveau livre, intitulé Les Brigands, et qui est le premier tome de la troisième partie du cycle, l'écrivain américain apporte quelques réponses, notamment en ce qui concerne l'orientation dramatique choisie. En effet, si jusqu'alors le monde du Trône de Fer, malgré de nombreux renversements d'alliances et de complots, gardait une assez remarquable clarté politique et une stabilité féodale très lisible, on assiste dorénavant à une violente explosion de la raison d'état et au conséquent écroulement des hiérarchies.
En introduisant de manière intrépide des évènements inattendus et des brusques changements de situation, c'est un peu comme si George R.R. Martin avait mis un grand coup de pied dans sa fourmilière fictionnelle. Il en résulte à la fois des bouleversement radicaux dans la position de moult personnages que l'on croyaient solidement ancrés dans leurs fonctions ou leurs privilèges - et par la même une évolution dans leur mode de pensée -, mais aussi un total effondrement de la société qui plonge ce monde "civilisé" dans la barbarie. Tous en subissent plus ou moins les conséquences et, comme d'habitude, George R.R. Martin nous illustre cela en multipliant les points de vue, certains déjà connus, d'autres apparaissant pour l'occasion. Ainsi, l'auteur nous invite à accompagner par exemple un peu plus longtemps les Lannister. On connaissait bien Tyrion, on découvre un peu plus Jaime. Et l'on est pas déçu, tant le personnage se révèle riche et "étrangement" attachant malgré ses penchants criminels et suffisants.
On en sait aussi beaucoup plus sur les Autres. Ca y est, l'auteur a décidé que cela suffisait et qu'il était temps de nous en dire plus sur les secrets du Nord. Par l'intermédiaire de Jon Snow et de Samwell Tarly, on assiste donc aux démonstrations de force des entités magiques que sont les Autres et les armées "hyboréennes" que sont les Sauvageons. Pour le moment, on se rend compte que la magie vient du Nord, en même temps que l'hiver, car Daenerys et ses dragons, toujours dans l'Est, occupent peu l'histoire du Trône de Fer narrée dans Les Brigands (1 chapitre consacré sur les 21).

La conclusion de

Vingt-et-un chapitres, dix points de vue différents, dix récits qui se recoupent et s'harmonisent parfaitement dans une extraordinaire fresque romanesque et fantastique; voilà ce qu'est le Trône de Fer. Servie par la plume habile et précieuse de l'auteur, l'histoire de cet univers fictif et magique se développe de façon logique et passionnante sous nos yeux, faisant de ce cycle la meilleure oeuvre de low fantasy qu'il m'ait été donné de lire, et l'une de mes plus belles expériences livresques.

Que faut-il en retenir ?

  • Un récit toujours aussi passionnant
  • Un monde cohérent et familier
  • Une myriade de personnages aux profils psychologiques finement ciselés
  • Une écriture élégante, presque précieuse

Que faut-il oublier ?

  • Il faut aimer les mondes fourmillant de personnages et de lieux

Acheter Les Brigands en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Brigands sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Trône de Fer

En savoir plus sur l'oeuvre Le Trône de Fer