75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Les Portes de la Maison des Morts #2 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 7 décembre 2018 à 13h00

Traverser les Sept-Cités et mourir

Il y a des romans qui vous font aimer un genre littéraire. Il y a des sagas qui sont cultes. Le livre des Martyrs en est une et ce deuxième tome (sur dix) confirme mes premiers sentiments sur cette série épique très ambitieuse. Moins difficile d’accès que le premier volume, ce roman mélange également des arcs narratifs différents mais intrigues et sous-intrigues y sont moins entremêlées que précédemment. Steven Erikson entraine ses personnages dans des aventures palpitantes, dures et souvent mortelles. A noter une traduction de Nicolas Merrien à qui je souhaite bien du courage s’il s’attelle à la suite de la saga tant celle-ci est dense.

Qu’est-ce que le Le livre des Martyrs ?

Cette décalogie est orientée médiéval fantastique. Il s’agit de high fantasy épique, sombre et violente où la magie est dérangeante, dangereuse et les combats nombreux et immersifs. L’univers est en guerre dans plusieurs régions suite aux velléités expansionnistes de l’empire malazéen. Mais d’autres forces œuvrent dans l’ombre, dont des dieux eux-mêmes. La magie de cet univers utilise des voies appelées garennes qui offrent entre autres la possibilité de voyager très vite d’un point à un autre. Le début de la saga nous présente moult personnages mais pas un héros seul, tous les personnages sont importants et impactent l’histoire mais aucun n’est le principal, pas même la terrible Impératrice Laseen. Parmi ces personnages, des soldats téméraires, des mages ambitieux, des assassins extrêmement doués membres de la Griffe, des jeunes gens naïfs et amoureux… Et des races surprenantes, des créatures originales, un véritable monde crée de toutes pièces, dense et complexe.

Pour plus de détails, la critique complète du premier livre est ici.

Un deuxième tome qui ne suit pas directement le précédent

Ce volume commence quelques temps  après les événements épiques du premier tome mais situe l’action bien loin dans une autre région du monde. On quitte Genabackis  et seuls quelques personnages du premier livre : Violain le brûleur de ponts, Crokus le Daru, Kalam l’assassin et Apsalar (anciennement Mesregrets) sont présents ici. D’autres sont évoqués brièvement. Pour la petite histoire, ce tome intitulé Les Portes de la maison des Morts n’étaient pas censé être le deuxième volume de la saga. C’est Memories of Ice (qui devrait sortir en français en 2019) qui devait l’être. Dans ce livre, on repart juste après le premier tome et dans la même zone du monde. Mais, alors que l’ouvrage était presque entièrement écrit, Steven Erikson a subi ce qu’on ne peut souhaiter à aucun écrivain : la sauvegarde de son texte a été perdue. A cette époque, il utilisait une machine à écrire électronique et non un ordinateur et le texte n’a pu être retrouvé. Démotivé et ne pouvant pas tout recommencer immédiatement, il s’est attelé à poursuivre la saga mais dans une autre région, créant alors un tome très différent par son ambiance et les territoires impliqués. Cette fois nous alternons entre désert aride balayé par les vents, mer agitée et garenne étrange et peuplée.

Plusieurs parcours vers un final épique et sanglant

Le roman suit le parcours de plusieurs factions. Comme dans le premier tome, les personnages sont très nombreux et l’index de fin vous sera bien utile (le glossaire et les cartes également). Nous sommes cette fois sur le continent des Sept-Cités et la révolte gronde. Il est presque possible de commencer la lecture de la saga ici tant nous recommençons une autre histoire. Seul l’arc concernant Apsalar est vraiment lié au premier volume. Sans résumer ce tome, voici quelques éléments sur certains personnages et leur destin, dans cet épisode sanglant, boueux dans lequel le vent du désert ravage tout.

Félisine est la plus jeune sœur de Ganoës Paran, un soldat rencontré dans le premier roman. Noble malazéenne, elle vient d’être réduite en esclavage comme de nombreux autres aristocrates, ces familles étant soupçonnées de vouloir trahir l’Impératrice. Comme si cette situation n’était pas déjà dramatique, c’est sa propre sœur Tavore, devenue bras droit  de Laseen qui a pris cette décision, prouvant ainsi sa loyauté à l’implacable Impératrice. Dans les mines d’Otataral où l’on extrait un minerai rare anti-magie, elle rêve de vengeance et subit les pires outrages pour survivre.  Elle fera bientôt équipe bon gré mal gré avec un ex prêtre de Fener, le dieu sanglier, l’homme sans main et ses tatouages magiques, Héboric. Leur fuite des mines les mènera bien loin et les transformera définitivement, offrant à Félisine, devenue manipulatrice et cruelle, l’opportunité d’embrasser un destin flamboyant.

Toujours du côté malazéen, nous suivons le mage Kulp et l’historien Duiker qui assiste le stratège Coltaine qui va avoir fort à faire avec une rébellion sans précédent, un tourbillon de violence. Mais sa détermination, son courage et ses soldats wickiens braveront tous les dangers pour sauver des réfugiés en fuite bien ingrats.

Deux personnages étranges traversent le désert de Raraku. Mappo le guerrier trell et Icarium le demi-jaghut amnésique au secret explosif suivent une quête à la recherche du passé qui les mènera jusqu’à une étrange église et son prêtre tout aussi bizarre. Cet arc est émouvant et apporte de la profondeur à l’histoire de la région.

Quant aux personnages que nous connaissions déjà, ils souhaitent ramener la jeune Apsalar à son père. Le trajet long et dangereux entrainera leur séparation, Kalam l’assassin partant pour une mission suicide visant à éliminer définitivement Laseen.

Nombre d’autres personnages apparaissent dont Apt la démone ou encore l’enfant sorcier Sormo E'nath.  Des changeurs de formes interviennent aussi dans ce tome, effrayant et surprenant, nouveau danger pour les voyageurs. Chaque personnage a des buts définis, des défauts et qualités qui les rendent terriblement humains. Les épées rouges ainsi sont un groupe de guerriers qui va remettre en question son allégeance. Chaque groupe se croise, poursuit sa route pour se retrouver dans une bataille finale sanglante qui laisse présager un avenir sombre pour ce continent dans les prochains volumes. Les Portes de la Maison des Morts, liées à une garenne, accélèreront ce dénouement en offrant un passage à l’un des groupes. Entre traîtrise, tragédie et rêve d'ascension, les personnages sont ballotés sur ce continent hostile au gré des caprices des Dieux et de l'Impératrice. la suite des pérégrinaations des peersonnages de ce volume seront dans lee tome intitulé La Chaine des Chiens qui arrivera en 2019. Deux tomes de la saga devraient sortir en librairie l'an prochain !

La conclusion de à propos du Roman : Les Portes de la Maison des Morts #2 [2018]

Nathalie Z.
92

Les Portes de la Maison des Morts est le deuxième volet de la décalogie du livre des Martyrs de l'écrivain historien et rôliste Steven Erikson. Toujours aussi dense mais moins fouilli que le premier volume, ce nouvel opus suit plusieurs arcs épiques, tragiques et étranges. Les secrets du monde et sa magie se dévoilent progressivement. Les intrigues politiques se mêlent aux stratégies guerrières et aux quêtes personnelles. Le style reste grandiose voire parfois grandiloquent et les personnages complexes. Un must have de la fantasy édité chez Leha !

Que faut-il en retenir ?

  • Toujours aussi épique et palpitant
  • De nouveaux personnages intéressants au destin complexe
  • De nouveaux enjeux politiques
  • Une magie étrange aux multiples facettes

Que faut-il oublier ?

  • Moins difficile d'accès que le premier volume mais plutôt exigeant

Acheter le Roman Le livre des Martyrs : Les Portes de la Maison des Morts #2 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le livre des Martyrs : Les Portes de la Maison des Morts #2 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le livre des Martyrs