75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du recueil de nouvelles : Le Navigateur sur les mers du Destin #3 [1999], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le jeudi 5 mai 2011 à 09h03

Le Champion Eternel

"On eût dit qu'il se tenait dans une immense caverne dont les parois et la voûte étaient constituées de couleurs sombres et changeantes qui parfois se désagrègent pour laisser pénétrer des rayons de lune..."

Elric est toujours en exil, en quête d'une meilleure compréhension du monde. Il ne peut encore revenir sur l'île des Dragons auprès de sa bien-aimée Cymoril pour reprendre les rênes du pouvoir. Il n'a encore simplement pas toutes les réponses à ses questions.
Il vient d'échouer sur une île étrange, vraisemblablement sur un autre plan de la réalité. Il est recueilli par un capitaine aveugle qui le convie dans son équipage auprès de trois autres personnes, à l'évidence des héros, tout comme Elric. Auprès de lui se trouvent Corum Jhaelen Irsei, Dorian Hawkmoon et Erekosë. Ils sont rassemblés à bord du navire pour effectuer une quête, celle de tuer deux sorciers qui, au paroxysme de leur puissance, risquent de faire disparaître tous les plans du multivers...

Le Navigateur sur les mers du Destin est un fix-up de trois novellas.
La première raconte la quête d'un Champion, dont le but est de détruire deux puissants sorciers. La deuxième narre la confrontation entre Elric et l'un de ses ancêtres. La dernière est l'histoire d'un retour aux sources où Elric trouvera enfin les réponses à ses questions.

Réuni en un recueil en 1976, Le Navigateur sur les mers du Destin fait partie de la saga originale (avec Elric des Dragons, Elric le Nécromancien, La Sorcière dormante, L'Epée Noire et Stormbringer). Il était censé raconter les aventures d'Elric avant la chute d'Imrryr.

L'élément marquant (pour qui lit la saga dans l'ordre chronologique de l'histoire), c'est qu'on y fait pour la première fois référence au concept de Champion Eternel qui s'applique à d'autres plans du multivers. Ainsi, dans le premier texte, Elric rencontre ses alter egos Corum (Cycle de Corum, commencé en 1971), Erekosë (La quête d'Erekosë, commencé en 1970 avec le titre Le Champion éternel) et Hawkmoon (Le Cycle d'Hawkmoon, débuté en 1967). Evidemment, les puristes se référeront à ces cycles avant la lecture de notre roman, le multivers de Michael Moorcock étant une vaste toile de références croisées...
Notons que les Champions ne seront plus que trois dans une aventure ultérieure (ou postérieure, on ne sait jamais dans le multivers) dans La Sorcière dormante (Three heroes With a Single Aim)

Si le deuxième texte narre la rencontre d'Elric et du Comte Smiorgan Tête-Chauve, il est moins intéressant et même un peu pompeux.
On retrouve dans le dernier une forme épique des aventures de notre prince Albinos, toujours accompagné de Smiorgan et du Duc Avan Astran. Si l'équipée a pour mission de retrouver d'énormes gemmes, le but ultime d'Elric est de découvrir l'origine du peuple de Melniboné.

La conclusion de à propos du Recueil de nouvelles : Le Navigateur sur les mers du Destin #3 [1999]

Manu B.
70

Trois aventures à la qualité inégale composent Le Navigateur sur les mers du Destin. Pour le connaisseur du monde d'Elric, les premier et troisième textes sont riches d'enseignement.

Acheter le Recueil de nouvelles Le Navigateur sur les mers du Destin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Navigateur sur les mers du Destin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Cycle d'Elric le Nécromancien