75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Interview d'Olivier Larue l'auteur de la saga Ombre Âge
Sortie du livre 2e de la saga, dépassera-t-il les ventes de Stephen King, comme son livre 1er ?

 

Olivier Larue est professeur de lettres à Aix en Provence, rôliste passionné et professionnel, mais également auteur de roman amoureux des mots. Il sort, ce 12 octobre 2019, La Geste de celui qui n’avait point de nom, le livre deuxième du Tome I de sa saga Ombre Âge, narrant la suite de l’épopée de l’Impatient, homme sans honneur et sans nom !

Le livre premier du Tome I de la saga Ombre Âge d’Olivier Larue s’était déjà hissé en 2017 à la première place du top 10 des romans fantastiques devant Stephen King (source) ce qui est de bonne augure pour la suite !

Le livre deuxième du Tome I semble prendre le même chemin pour le plus grand plaisir des lecteurs et de ses nombreux fans.

Rapide résumé du livre 1er du Tome I : Les Douze Duchés du Bel Âge, au sortir des affrontements de la Fronde, attendent l’avènement d’un nouveau Roi. Mais ils subissent, à la place, l’invasion d’étranges créatures. Un Impatient, déchet de la société albâtréenne, envoyé en mission malgré lui pourra peut-être faire basculer le destin du Bel Âge. Or on suit progressivement d’autres personnages, dans d’autres duchés, qui pourraient aussi avoir leur rôle à jouer.

Rapide résumé du livre 2e du Tome I : Quatre destins différents tracent leur sillon dans cette histoire. L’Impatient est porteur de son message mystérieux. Adrian, Creuse-Tombeaux, mène ses hommes vers une mort qu’il espère glorieuse. Alcandre, apprend les secrets de l’Ultime Pas de la Flamme Sereine au milieu du complot des Invisibles. Enfin Arsace, régent du duché d’Arcane, s’oppose à la folie inquisitrice de Solon et tente d’asseoir sa propre autorité. Quatre personnages, quatre ambiances et tonalités différentes.

SFU-Ombre Age-Couvertures T1 Livres 1+2

SFU : Bonjour Olivier. Merci de te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas.
OL : Bonjour. Je suis enseignant, bien que je sois en disponibilité cette année pour me concentrer sur l’écriture. Je travaille aussi pour Arkhane Asylum auprès de qui je fais essentiellement de la relecture et, depuis peu, quelques créations.

 

SFU : Peux-tu nous présenter, en quelques lignes, Ombre Âge, ta saga en cours d’écriture et en particulier ta dernière parution d’il y a quelques jours ?
OL : Ombre Âge est une œuvre de fantaisie baroque, s’il faut définir son genre. On y retrouve les codes de la fantasy, mais aussi une forte inscription dans l’héritage littéraire classique. C’est tout ce que je suis en somme, et tout ce que j’aime : les outrances ciselées de la langue poétique, la force enthousiasmante de l’épopée, l’angoisse des intrigues et des complots, l’aventure, l’humour. Ombre Âge, c’est trois romans à la fois, peut-être quatre, c’est de la démesure que je tente de mesurer. Je pourrais présenter le livre de façon plus conventionnelle, mais il y a une petite vidéo sur YouTube qui le fait déjà très bien en plus de tes quelques lignes de présentation (ci-dessus) qui le résument limpidement.

 

SFU : Depuis quand écris-tu et par quoi as-tu commencé ?
OL : J’écris depuis que j’ai onze ans, je crois. J’ai commencé par un petit journal et j’en suis venu très vite au langage poétique. Aujourd’hui encore, je me sens plus poète que romancier. Je veux créer des images que l’image échoue à représenter, raconter plus qu’une histoire : inspirer une féerie intime. Je ne suis venu que très tard à la fantasy et je crois que la force d’Ombre Âge, c’est précisément cela. Je ne peux qu’apporter quelque chose de nouveau au genre, puisque j’y apporte mes expériences d’écritures passées, très « savantes » pour user du terme consacré quoiqu’il me dérange un peu.

SFU-Ombre Age-Armoiries Albatre Arcane Sorgue

SFU : Comment t’est venue l’idée d’Ombre Âge ?
OL : Au début, j’ai voulu créer avec un ami le Jeu de Rôle auquel je rêvais de jouer. Du sur-mesure. Et puis, plus j’ai développé cet univers, plus j’ai eu envie d’y tisser une histoire. Ce qui est marrant, c’est que j’avais décidé d’arrêter d’écrire au moment de commencer Ombre Âge. Quelque part, c’est assez proche de la réalité. J’ai abandonné ce que je considérais comme de la vraie Littérature pour m’amuser. Et ç’a été une réelle libération. Ombre Âge, c’est le roman que mon orgueil n’avait jamais osé écrire, alors que l’enfant en moi ne demandait que cela.

 

SFU : Qu’est-ce qui t’a inspiré ou quelles sont tes sources d’inspiration pour écrire ta saga ?
OL : Mes principales inspirations n’appartiennent pas à la fantasy. Ce qui m’inspire, c’est d’abord la poésie et la tragédie classique. Mais aussi l’écriture distanciée et ludique de l’OuLiPo, la transgression du Nouveau Roman même, parfois. C’est l’histoire de la grande Littérature, celle qu’on nous enseigne à l’université. À cela est venue se mêler l’influence de Star Wars et du Seigneur des Anneaux, un désir de créer mon univers, comme Tolkien, mais sans elfes, nains ou orcs, puisqu’il l’avait déjà fait. Évidemment, les Jeux de Rôle, L5A et Mage surtout, ont été de grandes sources d’inspirations, mais dans un second temps seulement. Avant Ombre Âge, j’avais toujours séparé radicalement littérature et culture geek, je lisais d’ailleurs très peu de fantasy.

 

SFU : Écrire cette saga, est-ce un projet difficile, long ou compliqué ? Es-tu plutôt rapide ou lent pour écrire ? Écris-tu sur plusieurs livres ou jeux de rôle de front ?
OL : C’est terriblement long. Mais la qualité, cela demande du temps. On ne fait pas de la qualité en trois mois. Il faut lire, faire de vraies recherches, s’imprégner de son univers, en coudre le langage… On ne peut pas improviser un monde. À la fin de cette année, Ombre Âge aura dix ans. De la toute première idée, à l’aboutissement du Tome I. Bien entendu, je peux aller un peu plus vite maintenant, puisque l’univers est déjà posé, mais je suis bizarre dans mon rythme. Je mets souvent plus d’un an à écrire le premier quart du roman et je finis souvent tout le reste en quelques mois. Je n’écris qu’un livre à la fois, mais le Jeu de Rôle avance en parallèle, cela ne me gêne pas, ce n’est pas du tout le même exercice pour moi.

 

SFU : Comment écris-tu sur un carnet, des feuilles volantes puis sur ordinateur ? Te réveilles-tu la nuit pour prendre des notes de tes idées ?
OL : J’écris sur tout type de support. Je mets mes idées dans des carnets ou des documents numériques, j’écris surtout à l’ordinateur, mais je repasse parfois à l’écriture manuscrite, ça me permet d’aborder les choses autrement. Et j’écris toujours en deux temps. Quand un chapitre est terminé, je le réécris entièrement. Systématiquement. En revanche, non, je ne me lève pas la nuit avec des éclairs de génie.

SFU-Ombre Age-Heros-Adrian-Arsace-Thereme

SFU : Pourquoi avoir choisi l’autoédition ?
OL : Tant que les éditeurs (je ne parle que de la Littérature) considéreront les auteurs comme le déchet de leur roman, et jugeront de la valeur d’un livre sur sa rentabilité, je les mépriserai farouchement. Quand un auteur travaille quatre ans sur un livre et que son éditeur lui reverse 1 € 60, sur les 20 € du prix de vente, je trouve cela scandaleux. L’auteur est l’élément essentiel de la conception d’un livre. Quand l’éditeur exige d’être courtisé par l’auteur, alors que ce devrait être l’inverse, je trouve cela scandaleux pour la même raison. J’ai eu beaucoup d’expériences avec l’édition littéraire, suffisamment pour savoir que je ne veux plus rien avoir à faire avec ces gens-là. Nous ne parlons pas la même langue. Pognon et Littérature ne seront jamais compatibles.

 

SFU : Comment en es-tu arrivé à cette idée de prendre une année sabbatique pour écrire ? Ta famille, et Madame en particulier, ne râle pas trop ?
OL : Je n’aurais jamais pris cette décision seul. Madame est un soutien de chaque instant, si elle n’avait pas approuvé sans réserve, je n’aurais pas pris cette année (qui n’a rien de sabbatique d’ailleurs ;-)). Je l’ai prise aussi pour consacrer du temps à ma famille, parce que l’enseignement, le travail pour Arkhane et Ombre Âge, c’était trop.

 

SFU : Tu as d’autres projets autour d’Ombre Âge, des illustrations et une BD si mes informations sont bonnes ? Peux-tu nous en parler ?
OL : Ha, ha… Joker ? Bon, je travaille avec Thibaut Trincklin sur une BD, mais je n’en dirai pas plus avant que nous ne nous soyons entendus avec les éditeurs (ceux-là, je ne les connais pas, je leur laisse le bénéfice du doute). On parle de plus en plus concrètement d’un Jeu de Rôle avec Arkhane Asylum, mais là encore, la priorité étant la saga, il n’y aura rien avant 2021 au moins.

 

SFU : Quel livre lis-tu actuellement ?
OL : J’écoute une version audio de 1984, et je m’apprête à entamer la lecture de Metro 2033 pour le boulot, mais chut... Autrement, je n’ai vraiment pas beaucoup de temps pour lire et je le regrette vraiment.

 

SFU : Tu es un joueur de jeux de rôles, mais joues-tu de nos jours ? Si oui es-tu Maître du Jeu ou plutôt joueur ? À quels jeux, quels sont tes préférés, et à quelle fréquence joues-tu ?
OL : J’essaie de masteriser une ou deux petites campagnes par an, au rythme d’une fois par semaine, à peu près. Mais cette année, toujours pour des questions de temps, j’ai passé la main. J’ai masterisé une campagne de Vampire : la Mascarade et d’Oltree !, il y a deux ans. L’année dernière, j’étais sur Star Wars : Aux confins de l'Empire. Cette année, je suis joueur sur une campagne de RuneQuest, et de Star Wars. Je joue de façon très épisodique à une vieille campagne de Rêve de Dragon 3ème édition et de je fais quelques petits oneshot de temps à autre. Enfin, chaque été, mes amis et moi nous nous retrouvons pour la SWAG (Super Week for Amazing Geeks), une semaine de JdR intensif sans interruption.
Ah ! et pour mes jeux préférés, sans hésitation, Mage : l'Ascension 3ème édition, La Légende des Cinq Anneaux et Star Wars.

SFU-Ombre Age-Carte Bel Age

SFU : Merci pour cette belle carte du Bel Âge qui ravira tes lecteurs et fans. Tu nous as fait une allusion de création du JdR Ombre Âge avec Arkhane Asylum. Vu ton amour du jeu de rôle, vas-tu écrire ton propre jeu ou repartir sur un système existant ?
OL : Je précise que cette carte n’est encore qu’une première ébauche, mais en ce qui concerne Ombre Âge, il a déjà son système de jeu, sa mécanique propre, ses prototypes de dés, et plus de détails sur l’univers qu’il n’en faut. Vu l’importance du chiffre douze dans la saga, je souhaitais un système dans lequel on lancerait toujours 12d12. Oui… J’aime les brouettes de dés. Mais on a testé, et avec la moitié des faces sans symbole, la résolution est très rapide, en fait. Mais je n’en dirais pas plus pour le moment... Je vais finir par paraître très secret comme bonhomme !

 

SFU : Quels sont tes futurs projets d’écriture de livres, de jeu de rôle ou autre ?
OL : Je crois qu’Ombre Âge a déjà de quoi m’occuper encore quelques années. Mais la collaboration avec Arkhane Asylum est loin d’être finie, je suis l’auteur du supplément qui accompagnera l’écran de Mage 20e anniversaire et je n’en resterai certainement pas là…

 

SFU : Merci beaucoup pour cette interview et longue vie à Ombre Âge ! On rappelle que tes deux premiers livres du Tome I sont disponibles sur Amazon à très petit prix (0,99€) jusqu'au 23 octobre 2019. Alors n'hésitez pas !

Voici les liens utiles concernant la saga Ombre Âge : Tipeee d’Olivier LARUE pour soutenir cet auteur, accès pour acheter son livre 1er du Tome I sur Amazon, et là pour son livre 2e.

SFU-Ombre Age-Olivier Larue

Auteur : NURTHOR
Publié le samedi 19 octobre 2019 à 09h00

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2019 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre | décembre