75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Horreur a Arkham 2005 > Horreur a Arkham 2005 : Le Roi en Jaune >

Critique du Jeu de société : Horreur a Arkham 2005 : Le Roi en Jaune

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 27 novembre 2010 à 12:56

Terreur en trois actes

Pièce imaginaire en deux actes inventée par l'auteur Robert W. Chambers pour servir d'éléments narratifs à certaines de ses nouvelles fantastiques, Le Roi en Jaune met en scène trois personnages (Le roi en Jaune, Cassilda et Camilla) dans un conte onirique. La vision ou la lecture du deuxième acte sont sensés entrainer le spectateur ou le lecteur vers la folie.
Une pièce maudite donc, utilisé par le Roi en jaune, ici avatar d'Hastur, pour semer les graines de la folie dans l'esprit des habitants d'Arkham. Avisés de l'arrivée de la compagnie en ville, les investigateurs vont donc voir leur tache compliquée, puisqu'en plus de lutter contre l'arrivée du Grand Ancien, ils vont devoir aussi tout faire pour que les habitants d'Arkham ne sombrent pas tous dans la démence...

GENERALITES

Le roi en jaune est une petite extension (comprenez qu'elle ne propose pas d'extension de plateau) du jeu Horreur a Arkham qui fournit, en plus de nouveaux sets de cartes destinés à enrichir le jeu de base, des éléments novateurs visant à gérer une variante influençant sur les progressions des échelles de Destin et d'Horreur. Ces éléments sont la carte d'héraut Le roi en jaune, des pions Signe Jaune, des cartes Acte, Malheur et Effet Magique et, enfin, trois marqueurs monstre Emeute. Cette extension peut être utilisée de deux manières, chacune ayant un niveau d'incidence spécifique sur la difficulté des parties. De plus, les joueurs pourront utiliser la variante HERAUT, qu'ils appliqueront conjointement au type de REPRESENTATION choisi.

LES REPRESENTATIONS DU ROI EN JAUNE

La première, celle qui durcit le moins le jeu car faisant moins ressentir sur le déroulement des parties l'influence du roi en jaune est la REPRESENTATION PERMANENTE. Dans ce mode de jeu, on mélange les cartes Investigateur et Grand Ancien de l'extension avec celle du jeu de base.

La deuxième, la plus difficile (et donc celle qui présente le challenge le plus intéressant), est la REPRESENTATION ITINERANTE. Dans cette variante, on ne mélange pas les cartes Investigateur et Grand Ancien avec celles de la boîte de base, mais on les place sur leurs paquets respectifs (ce seront donc les nouvelles cartes qui seront piochées en premier).

Quelque soit la variante choisie, les joueurs vont utiliser les cartes Acte et les cartes Effet Magique.
- Les cartes Acte : à chaque fois qu'une carte Mythe indiquant « un nouvel acte commence », on pioche une carte Acte et on la résout. Tirer la carte Acte III entraine la défaite des joueurs, ce qui arrivera bien plus vite si les joueurs ont choisi la REPRESENTATION ITINERANTE.
- Les cartes Effet Magique : quand un personnage lance un certain sort, il récupère une carte Effet Magique qui représente l'effet persistant du sort.

JOUEUR LE HERAUT « LE ROI EN JAUNE »

Si vous décidez de rajouter cette variante, sachez que vous allez encore plus corser le jeu, qui devient alors très difficile, surtout si vous avez choisi la REPRESENTATION ITINERANTE. Dans ce mode de jeu, on utilise les pions Signe Jaune et les cartes Malheur.
Lors de la partie, si l'échelle de Terreur augmente, les joueurs doivent également placer un pion Signe Jaune soit :
- Sur l'échelle de terreur, à l'emplacement quitté par le marqueur de Terreur. Les joueurs doivent à ce moment là tirer une carte Malheur et en appliqué les effets.
- Sur l'échelle de destin du Grand Ancien, ce qui bien sur, accélère l'arrivée du Grand Ancien et la fin de la partie.

IMPRESSIONS

Nous avons testé toutes les combinaisons de variantes possibles, à quatre et cinq investigateurs, pour finalement beaucoup plus de défaites que de victoires. Evidemment, l'on peut se faciliter la tache en choisissant la REPRESENTATION PERMANENTE et en ne jouant pas la variante HERAUT, mais franchement cela rend un peu l'investissement superflu. Non, tant qu'à faire, autant se lancer des challenges intéressants en se frottant aux difficultés de cette extension. Le jeu n'en devient que plus passionnant et trépidant face à une adversité très agressive. D'ailleurs, ceux qui trouvent qu'Horreur à Arkham est un jeu trop long, je leur suggère d'essayer Le Roi en Jaune, dans sa version complète, en mode REPRESENTATION ITINERANTE, qui propose quelques déculottées en seulement une petite heure de jeu.

85

Par son niveau de difficulté et son agressivité, Le roi en jaune amène une véritable sensation de renouvellement, En mode REPRESENTATION ITINERANTE (en mode REPRESENTATION PERMANENTE, les effets de l'extension sont trop dilués), le stress est bien présent et les joueurs vont avoir fort à faire, sans se perdre en route. Bref, cette extension s'adresse essentiellement aux joueurs expérimentés ayant envie de durcir leurs parties tout en amenant un brin de nouveautés.

Critique de publiée le 27 novembre 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • Un bon renouvellement du jeu
    Plusieurs niveaux de difficultés
    Rend le jeu plus agressif

Que faut-il oublier ?

  • Pour joueurs expérimentés

Acheter Horreur a Arkham 2005 : Le Roi en Jaune en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Horreur a Arkham 2005 : Le Roi en Jaune sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu