75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu
Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu >

Critique du Roman : Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 11 mai 2018 à 0900

Qui a peur du méchant Cthulhu ? C'est pas nous, c'est pas nous.

Karim Berrouka a déjà sévi dans le polar féérique avec Fées, weed et guillotines, ouvrage dans lequel l'humour et le roman noir étaient entremêlés. Dans Le club des punks contre l'apocalypse zombie, il avait confirmé cet humour qui allège son écriture et rend la lecture de ses romans si plaisantes.

Cette fois, il s'attaque au roman d'horreur lovecraftienne, au mythe du maître de Providence. Ingrid Planck, une jeune femme parisienne, toujours entre deux jobs et deux amours, rousse et plutôt mignonne, se remet d'un ex étrange et perturbant adepte des théories du complot, dans son studio un peu minable du douxième arrondissement. Un matin, elle est abordée par un type bizarre qui lui parle de chaos et de pentacle dans le métro, puis c'est la DGSE qui vient l'interroger sur cet ex, et une histoire hallucinante de vol de sous-marin nucléaire et de tir de missiles dans le Pacifique.

La pauvre jeune femme se retrouve alors au milieu de 5 factions toutes désireuses de la convaincre de leurs bons arguments quant au jugement de l'indicible Cthulhu. Vision, cauchemars, rencontres avec des cultes ou des sectes bizarres, carrément obcènes ou plutôt effrayantes, Ingrid commence à croire que ce n'est pas un jeu et qu'il existe une réalité qui nous échappe. A travers son parcours, nous découvrons le bestiaire lovecraftien et ses dieux extraterrestres abominables. De l'horreur indiscible à la folie douce, les cultistes rencontrés offrent une belle palette de personnages doux dingues. Et quel plaisir de retrouver Dagon, Yog-Sothoth, Shub-Niggurath, Azatoth et Nyarlathotep et leurs servants dans différents lieux de culte et lors de cérémonies dignes d'un scénario de L'Appel de Cthulhu.

Je n'en révèle pas plus sur l'intrigue qui est bien amenée sauf pour un twist de fin, bon, mais qui arrive abruptement et aurait mérité peut être plus de développement. La fin est trop rapide mais elle est surprenante.

Le roman est écrit avec finesse, les descriptions sont superbes, et l'on retrouve les termes et effets utilisés par H.P. Lovecraft. Le personnage secondaire de Lisa, la meilleure amie peintre montre la descente dans le puits insondable de la folie en parallèle de l'éveil d'Ingrid à cette mythologie de l'Ailleurs. Le thème est complexe et l'auteur réussit sa vulgarisation du mythe car néophyte comme expert y trouveront leur bonheur. J'ai ri en lisant les titres de chapitres, les références sont très bien choisies. Les puristes pourront peut-être s'offusquer de l'humour injecté dans le mythe mais cela rend le propos plus digeste et amènera peut-être des lecteurs vers l'oeuvre qui a inspiré ce roman.

Alors Ingrid condamnera -t-elle le grand Ancien pour sauver l'humanité ?

La conclusion de

Ce roman est une entrée fun et facile à lire pour découvrir les entités lovecraftiennes. C'est rythmé, drôle et pour les connaisseurs du mythe de Cthulhu, c'est bourré de références à chaque titre de chapitre ! Accompagnez Ingrid, le centre du pentacle dans sa rencontre avec des cultistes tous aussi barrés les uns et que les autres et choisissez de libérer ou non le grand, l'indiscible Cthulhu !

Que faut-il en retenir ?

  • Beaucoup d'humour
  • Un bel hommage au mythe de Cthulhu
  • Une écriture fluide et facile à lire

Que faut-il oublier ?

  • Attention ce n'est pas un livre du mythe, vous n'allez pas avoir peur en lisant même si on s'inquiète pour le personnage principal.
  • Un twist de fin de roman bon mais amené un peu comme un cheveu sur la soupe !

Acheter Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu

En savoir plus sur l'oeuvre L'Appel de Cthulhu