75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Téléfilm : La Légende d'Ogrest
La Légende d'Ogrest >

Critique du Téléfilm : La Légende d'Ogrest

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mercredi 8 juin 2011 à 0025

Qui d'Ogrest ou de la poule...

Si Ogrest est connu par tous les joueurs du MMO à succès Dofus, mais également pas les amateurs de la série Wakfu, difficile au final de savoir réellement quelles sont ses origines. Avec La Légende d'Ogrest, Ankama et France 3 signent un téléfilm très réussi et bien plus grand public qu’il y paraît. Car le cœur de la cible de ce film d’animation d’une quarantaine de minutes se trouve sans aucun doute dans les fans de la licence, avec son lot d’expressions typiquement dofussienne. Cela dit, La Légende d'Ogrest sait se faire apprécier par tout un chacun même les plus néophytes dans le domaine.

Bref, ce premier vrai téléfilm, sorte d’aperçus pour le futur film Dofus - Livre 1 : Joris Jurgen et Wakfu (2013-2015) suit les aventures d’un ogre nommé Ogrest, fruit d’une insolite expérience magique d’Otomaï, un scientifique un peu fou qui souhaitait avant tout recréer le cœur d’une poupée Sadida. Au lieu de ça, il aura donc Ogrest, le gros monstre à l’origine de la pagaille dans le monde des Douze, et qui se mettra par la suite à la recherche des 6 Dofus sacrés. Le contexte est posé et il est d’autant plus important qu’il va nous permettre d’en apprendre davantage sur le passé d’Ogrest. Évidemment, l’intrigue va être finalement un peu décevante pour le coup dans le sens où les « origines » équivalent à quelques semaines, - tout au plus mois, de la vie enfantine du personnage. La fin du téléfilm invite d’ailleurs le téléspectateur à revenir une autre fois pour connaître la suite des évènements.

C’est sans doute là la plus grosse déception, le fait que l’on nous vende les origines d’Ogrest alors qu’il ne s’agit que des prémices, rien de plus. On ne saura pas ce qui l’a mené à rechercher tous les Dofus, ni même comment il en est devenu à devenir l’un des guerriers les plus puissants d’Amakma.

Cela dit, ce cruel manque d’information n’empêche pas de passer un excellent moment, car pour l’occasion, Ankama France a refilé son nouveau bébé à Ankama Japan. Exit l’aspect visuel très (trop ?) enfantin de la série, place à une animation plus détaillée, plus japonaise. Même si la patte graphique du studio français est très largement conservée, on appréciera ce changement de direction qui tranche carrément avec les autres productions d’Ankama. Proche du manga dans l’animation des personnages et des films de Ghibli pour les décors et certaines scènes où l’action est très condensée, l’expérience offerte par La Légende d’Ogrest est plus que satisfaisante, si bien qu’on en redemande à l’issue de la diffusion.

La conclusion de

La Légende d'Ogrest est une bonne surprise et devrait à coup sûr ravir les fans de Dofus et de Wakfu. Sans pour autant être aussi grand public qu’il ose le prétendre, le téléfilm apparaît cependant comme une petite expérience à découvrir qu’on se adepte ou non des licences d’Ankama. Vivement la suite.

Acheter La Légende d'Ogrest en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Légende d'Ogrest sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Wakfu

En savoir plus sur l'oeuvre Wakfu