75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Underworld
Underworld >

Critique du Film : Underworld

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 26 septembre 2003 à 0504

Canines de charmes et bottes de cuir


Depuis des siècles vampires et loup Garous se mène une guerre. Mais ici, point de pieux dans le coeur ou autres crucifices, les armes classiques laissent la place aux berettas et autres armes automatiques plus à la mode.
Je l'avoue, je suis allé voir ce film avec des appréhensions. J'en suis sorti agréablement surpris. Le film possède des faiblesses, mais il se révèle efficace avec une histoire bien menée et quelques idées bien trouvées. Difficile d'aborder le scénario, faute de gâcher les quelques trouvailles. Sachez simplement que le personnage principal s'appelle « Selene » que c'est un vampire et qu'elle traque le loup Garous. Selene lors d'une de ces chasses aux « Lycans » (nom utilisé pour nommer le clan des loups Garous dans le film) croit avoir été témoin d'un danger potentiel, et bien sûr elle a beau le crier de toutes ses forces, personne ne veut la croire.
Si ce film reste correctement habillé, il demeure un manque de personnalité flagrante, les lunettes noires, tenues de cuir, flingue à tout va, ralenti et accéléré, univers grisâtres, cela ne vous dit rien ? Bref la mode est encore passée par là, et une fois de plus le metteur en scène (Len Wiseman) se retrouve bon technicien, mais mauvais réalisateur.
Kate Beckinsale a du charme, c'est indéniable. Le cuir moulant lui va à ravir, elle est assez crédible en tueuse de loup Garous (plus crédible en tout cas qu'une certaine tueuse de vampire blondasse qui ne se casse jamais un ongle et qui reste toujours bien coiffée). Les palmes du meilleur personnage et du mieux interprété revienne à « Lucian » joué par le convaincant Michael Sheen, sans lui le film perdrait beaucoup en intérêt. Les autres personnages se contentent d'évoluer avec les clichés trop marqués du scénario.

La conclusion de

Underworld se révèle, à mon goût, mieux qu'un «Blade», à cause d'une certaine approche scénaristique plus travaillée, mais qui aurait pu être encore beaucoup plus poussée. Underworld est un film relativement efficace, effets sonores et visuels sont convaincants et sans fautes de goût. En conclusion, Underworld est un film plaisant, techniquement impeccable, le spectateur passe un bon moment, mais il ne deviendra certainement jamais culte. À mon humble avis, il se fondra dans la masse et sera assez vite oublié.

Acheter Underworld en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Underworld sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Underworld

En savoir plus sur l'oeuvre Underworld