75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Messie de Dune >

Critique du Roman : Le Messie de Dune

Avis critique rédigé par Halpheus le vendredi 2 mars 2007 à 20:29

Un très grand roman

Le Messie de Dune est le dernier volet de la trilogie originale Dune. Les suites sont nombreuses, mais seuls Dune, Dune 2 et Le Messie de Dune forment véritablement une histoire à part entière - même si les ponts entre Le Messie de Dune et les Enfants de Dune sont nombreux. On peut en effet tout à fait considérer que l'histoire de Dune s'achève avec ce troisième volet, la lecture de ses suites n'étant absolument pas indispensable.
Ce troisième volet, s'il est dans la continuité scénaristique des deux précédents, en diffère néanmoins à plus d'un titre. Là où les deux premiers Dune revendiquaient leur lignée fantasy, avec de nombreux passages d'action, Le Messie de Dune revient à des choix autrement plus atypiques dans la SF.
Le roman se focalise sur l'aspect politique de la saga. Il y a une chose dont on prenait conscience à la dernière page de Dune 2 : aucun personnage n'est véritablement bon, aucun n'est franchement mauvais, tous sont "gris". A ce titre, on pourrait comparer Dune à un Godfather futuriste. Cet état de fait prend toute son ampleur dans ce troisième volume. En effet, plus que jamais, les personnages apparaissent tiraillés entre leur conscience, leurs intérêts et des conséquences qu'ils ne maîtrisent pas. Cela rend leur psychologie d'autant plus passionnante. Dans la littérature de SF, peu d'auteurs peuvent se targuer d'avoir réussi à créer des personnages aussi fascinants que ceux de Frank Herbert.
Le manque de scène d'actions pourrait laisser craindre un roman long et parfois ennuyeux, mais il n'en est rien. On dévore les quelque trois-cent pages du Messie de Dune d'une seule traite.

95

Rythme efficace, personnages forts, fin redoutée mais non prévisible, les ingrédients de ce troisième opus de la saga de Frank Herbert en font un véritable chef-d'oeuvre. De la très grande science-fiction.

Critique de publiée le 2 mars 2007.

Acheter Le Messie de Dune en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Messie de Dune sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !