75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Alien, Ost >

Critique du Musique : Alien, Ost

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 24 juillet 2006 à 08:20

Alien

Alien est l'un des plus film de science fiction les plus marquants depuis les débuts du cinéma.
Une grande partie de cette réussite repose sur l'excellent travail du réalisateur Ridley Scott et son don pour suggérer plus que pour montrer le danger potentiel de la créature qu'est l'alien.
L'autre atout est la musique de Jerry Goldsmith qui sait alterner plages lentes comme plages plus rapides. La première piste main title reste un monument d'introduction avec ce crescendo de cuivres et de cordes, les cordes donnant cette quiétude aussitôt troublée par les cuivres, repris dans end titles. On se sent mal à l'aise dès les premières minutes.
Ces cuivres, notamment le cor nous donnent la chair de poule par ses percées fulgurentes et répétées, dans face hugger, breakaway ou the recovery.
Le reste des morceaux est un jeu entre les cuivres (dont la trompette) et les violons et violoncelles. the landing contient cette espèce de thème si caractéristique, alternance de quelques notes, un procédé utilisé dans jaws, qui s'accélère quelque peu et fait monter inexorablement la tension. Quelques extraits expérimentaux nous donnent cette espèce d'immensité qu'est l'espace, et la certitude que vraiment dans l'espace on ne vous entend pas crier.
Typique de certains films à suspense des années 60, ce score s'en démarque de beaucoup par l'ajoût de morceaux et sonorités expérimentaux, et surtout par la présence de nombreux passages calmes voire silencieux qui, au contraire de vous détendre, vous trouble en vous donnant l'imression d'être confiné dans le vaisseau avec Tom Skerritt , Sigourney Weaver et l'alien.

90

Cette bande originale reste une grande réussite de Jerry Goldsmith, à ne pas écouter seul le soir dans une maison isolée au bord de la forêt. Cela pourrait aiguiser fortement votre imagination...

Critique de publiée le 24 juillet 2006.

Acheter Alien, Ost en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Alien, Ost sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Alien